AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 → I WAS THERE IN THE MOMENT.

Aller en bas 
AuteurMessage
P. Jeneysia Irving-Clyde
    Admin

avatar

► MESSAGES : 249
► PSEUDO : (f)sunny.

► MY BEAUTIFUL LIFE
► MON CARNET D'ADRESSE:
► MY PLAYLIST: BECAUSE OF YOU → kelly clarkson
► MA CITATION: L'amour est incompréhensible. Quand on le voit chez les autres on est incapable de le comprendre, et encore moins quand il vous arrive.

MessageSujet: → I WAS THERE IN THE MOMENT.    Mar 21 Déc - 5:37


bzzzz-qui pourrait m'envoyé un sms à cette heure. Je venais tout juste ouvrir les yeux, regardant l'heure. Il était déjà midi. C’était la première fois que je me réveillais à cette heure-ci. Pour moi, ce n’était pas convenable. Personne ne pouvait le comprendre, pourtant j’aimais passé la matinée à dessiner. C’était une passion depuis tellement longtemps et j’en avais eu de la chance de devenir une styliste. Sauf que je viens de me rendre compte que j’avais reçu un message. Je pris mon portable et je regardais le destinataire. C’était Micah, il me disait Toujours partante pour que je te fasse découvrir la ville ?. J’avais complètement oublier le rendez-vous. C’était bien moi. Je lui répondis que j’étais toujours partante. Puis, je me levais de mon lit et me dirigeait pour une bonne douche pour la réveillé. Je sortie de la douche, une trentaine de minute plus tard. J'étais à présent toujours longue comme à mon habitude. Je m'habillais d'un simple d’un jean serré avec un très beau et me coiffa très rapidement. J’étais enfin prête. Je devais le rejoindre vers l’agence où je travaillais. Même si je n’avait pas particulièrement envie de le retrouver là-bas. Vu que la plupart du temps, beaucoup parlait en disant que je me tapais le fils du directeur, alors que c’était complètement faux. On était rien d’autre que de simple ami et je tenais énormément à lui. Même si, il avait une attitude bizarre en ce moment. Comment je pouvais douté qu’a la dernière fête, on s’était embrassé. J’avais énormément bu et je me souvenais de rien. Enfin bref. Après d’être préparé et maquillé. J’enfilais mon gilet et pris mon sac. Direction l’agence. Je ne pris pas ma voiture pour la bonne raison que je n’en avais pas particulièrement envie et j’avais besoin de marcher. J’arrivais quelque minute plus tard. Il n’y avait personne devant l’agence. En même temps, j’étais en avance par rapport à d’autre fois. Puis quelque dizaine de minute plus tard. Je le voyais arrivé souriante comme à mon habitude. Il me dit la bise pour simple bonjour. Personne ne parlait pendant quelque seconde avant que je pris la parole en disant « Tu vas bien ? » J’attendais tout simplement qu’il me répond. On allait passé la journée ensemble et j’étais contente tout simplement.

__________________

I'VE BEEN BRUISED AND I'VE BEEN BROKEN. CAN'T BELIEVE THA I PUT UP WITH ALL THIS PAIN. I'VE BEEN USED AND I WAS CHOCKING. ON THE PROMISE. I WOULD NEVER FALL AGAIN. 'Cause all I want is everything you're not. So go ahead and slam the door. 'Cause you can't shut me out NoI don't, I don't care what you say. 'Cause all I ready, all I really want Is everything you're not. Everything you're not, not, not.


Dernière édition par P. Jeneysia Irving-Clyde le Jeu 30 Déc - 2:33, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Micah Harold-Leo

AdminSOME THINGS WE DON'T TALK ABOUT, BETTER DO WITHOUT

avatar

► MESSAGES : 172
► PSEUDO : freaking hungry.

► MY BEAUTIFUL LIFE
► MON CARNET D'ADRESSE:
► MY PLAYLIST: jason walker → down
► MA CITATION: Tu sais, à chaque fois que quelqu'un sort un truc vraiment drôle, un truc qui me fait rire, je me retourne pour voir si ça te fait rire aussi, même quand t'es pas là, à chaque fois ...

MessageSujet: Re: → I WAS THERE IN THE MOMENT.    Mar 21 Déc - 6:18

@ tumblr


WHY DON'T YOU REMEMBER THAT NIGHT ?


Contrairement à mes habitudes, je m'étais réveillé assez tôt en ce dimanche matin. Mes yeux ne voulant plus se fermer, j'en conclus que je ne devais pas essayer plus : je n'étais à l'évidence plus assez fatigué. Mettre levé à une telle heure me permettait de prendre mon temps pour me préparer. Un livre en main, je grignotait mes céréales. La télévision n'avait pas sa place le matin, l'écran m'esquintant les yeux. Lorsqu'il fut assez tard pour ne pas déranger, j'empoigna mon portable et envoya un message à Jeneysia pour me mettre au courant de nos projets de la journée. Toujours partante pour que je te fasse découvrir la ville ? Sa réponse fut positive. Je souris à l'idée de passer la journée seul avec elle. Autrefois j'aurais vraiment apprécier ce moment et pourtant, depuis l'autre nuit, je ne sais comment me comporter avec elle. Je ne sais ce qui serait le mieux : qu'elle se souvienne de ce qui s'est produit entre nous ou qu'elle continue d'en ignorer le tout. Je n'avais pas vraiment envie de me faire beau, à vrai dire ça ne servirait à rien. J'enfilais donc un jeans et un sous-pull, sans grande conviction. Mon manteau en main ainsi que tout ce qui m'était nécessaire, je quittais l'appartement en direction de l'agence de mon père où Jeneysia travaillais. Le lieu n'étant pas loin et sachant que nous passerions la plupart de notre temps à zigzaguer entre les monuments de la ville, je ne pris pas la voiture et me rendis à pieds au rendez-vous. Pile à l'heure contrairement à Jeneysia qui était déjà présente. Je lui fis la bise afin de lui dire bonjour, mais la revoir me rendait nostalgique : je la revoyais, complètement saoule, se jeter sur moi et m'embrasser. Un court instant nous restâmes sans rien dire, avant qu'elle ne rompt le silence. “ Tu vas bien ? ” “ Très bien et toi ? ” Dans l'attente de sa réponse, je pointa la route de la tête, un léger sourire aux lèvres. “ Alors, on se la fait cette visite ? ”


__________________

❧ I don't quite know how to say how i feel
Those three words, are said too much, they're not enough. If i lay here, if i just lay here, would you lie with me and just forget the world. Forget what we're told, before we get too old. Show me a garden that's bursting into life. Let's waste time, chasing cars around our heads. I need your grace to remind me, to find my own. If i lay here, if i just lay here, would you lie with me and just forget the wold. Forget what we're told, before we get too old. Show me a garden that's bursting into life.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P. Jeneysia Irving-Clyde
    Admin

avatar

► MESSAGES : 249
► PSEUDO : (f)sunny.

► MY BEAUTIFUL LIFE
► MON CARNET D'ADRESSE:
► MY PLAYLIST: BECAUSE OF YOU → kelly clarkson
► MA CITATION: L'amour est incompréhensible. Quand on le voit chez les autres on est incapable de le comprendre, et encore moins quand il vous arrive.

MessageSujet: Re: → I WAS THERE IN THE MOMENT.    Mar 21 Déc - 7:24


Je me demandais ce que j’ai fais pour qu’il change autant. Est-ce qu’il s’était passé quelque chose à la fête ? Est-ce que j’avais fait quelque chose envers lui qui l’avait déçu. J’en avais aucune idée. Je n’avais plus aucun souvenir de cette soirée. J’avais tellement peur d’avoir fait une grosse connerie. Mais à ce que j’ai compris, il m’avait ramener car sinon je serais partie avec un charmant jeune homme et à mon avis. On aurait pas joué au Monopoly. Je ne le remercierais jamais assez de m’avoir empêcher de partir chez ce dernier. Je n’aimais pas me comporter comme une garce. Même si ça ne me dérangeait pas des relations d’une nuit. Depuis que je m’étais retrouvé dans le même lit qu’un ami, je me suis sentie très coupable et j’avais envie de changer. Enfin pour changer, faudrait que j’arrête de boire et de faire la fête. Sauf qu’a mon âge, on ne prends pas conscience que ce n’est pas forcement comme ça qu’on doit se comporter. Il y avait un long silence, pour la première fois, je compris qu’il y avait un malaise entre nous deux. Ça me gênait tellement, pourtant je ne fis comme-ci de rien n’était et j’attendis qu’il me répond. Au bout de quelque minute, il me répondit juste « Très bien et toi ? » Il allait bien, c’était ce qui m’importait. Dés notre rencontre, on s’est très vite entendu, s’était comme-ci qu’on se connaissait depuis toujours. On était devenue de très bon ami, même si il y a quelque chose de plus de temps en temps, c’était un ami que je ne voulais certainement pas perdre. Et si s’était passé quelque chose entre nous pendant la fête, il me l’aurait dit, non ? Enfin bref, je lui répondis ensuite « Je vais bien, merci. «  Je lui souriais. On allait passé la journée ensemble, rien que tous les deux. Pourtant dans son regard, je voyais qu’il n’était pas comme d’habitude. Qu’est-ce qu’il s’est passé entre nous, pour qu’il soit comme cela ? Puis quelque seconde plus tard, il pointa avec sa tête la route avant de me dire « Alors, on se la fait cette visite ? » Je souriais, il allait me faire visité la ville. Enfin, on était dans le quartier d’Italie, le quartier le plus romantique à ce qu’on me disait, où je me faisais des films, non ? Je lui répondis en suite « Bien sur! C’est partie. » Je le regardais, j’attendais qu’il me tend son bras ou sa main, malheureusement, il ne le fit pas. Je soupirais et on commença à marcher direction les plus beau endroit de Montréal.

__________________

I'VE BEEN BRUISED AND I'VE BEEN BROKEN. CAN'T BELIEVE THA I PUT UP WITH ALL THIS PAIN. I'VE BEEN USED AND I WAS CHOCKING. ON THE PROMISE. I WOULD NEVER FALL AGAIN. 'Cause all I want is everything you're not. So go ahead and slam the door. 'Cause you can't shut me out NoI don't, I don't care what you say. 'Cause all I ready, all I really want Is everything you're not. Everything you're not, not, not.


Dernière édition par P. Jeneysia Irving-Clyde le Jeu 30 Déc - 2:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Micah Harold-Leo

AdminSOME THINGS WE DON'T TALK ABOUT, BETTER DO WITHOUT

avatar

► MESSAGES : 172
► PSEUDO : freaking hungry.

► MY BEAUTIFUL LIFE
► MON CARNET D'ADRESSE:
► MY PLAYLIST: jason walker → down
► MA CITATION: Tu sais, à chaque fois que quelqu'un sort un truc vraiment drôle, un truc qui me fait rire, je me retourne pour voir si ça te fait rire aussi, même quand t'es pas là, à chaque fois ...

MessageSujet: Re: → I WAS THERE IN THE MOMENT.    Jeu 23 Déc - 2:10

@ tumblr


WHY DON'T YOU REMEMBER THAT NIGHT ?


Je ne pourrais dire pourquoi, mais depuis quelques jours, autrement dit depuis cette fameuse soirée, je ne suis plus tout à fait le même avec elle. Pourtant il n'y a là aucune raison apparente, du moins de son point de vue. J'aurais mieux fait de ne plus penser à tout cela, de continuer à être le parfait ami avec qui on s'amuse bien. Mais, à vrai dire, tout ceci m'est impossible. Quand je la vois, je ne peux m'empêche de faire un flash back et de me crisper face à sa non-connaissance des faits. Ce serait peut-être plus facile si elle n'avait pas bu à un tel point que sa mémoire était effacée, mais dans ce cas il serait tout autant probable que rien de tout cela ne se soit produit. Et là, je ne sais pas ce qui serait le mieux : ne pas être dans mon état normal à cause de cette scène, ou que rien n'est changé mais que je n'ai pus sentir la sensation de ses lèvres effleurant les miennes. Dans tous les cas, je ne regrette pas cet instant, seulement qu'elle ne s'en souvienne pas, mais on ne peut pas tout avoir dans la vie ... “ Je vais bien, merci. ” Je lui souris, content de voir que tout allait bien pour elle. A l'évidence ce n'était pas parce que je n'étais plus tout à fait pareil avec elle, que je ne devais plus être agréable non plus. Tout avait si bien commencer entre nous, une belle petite amitié née grâce à un rencontre plutôt renversante à la sortie de l'agence de mon père. Je dois dire que je le remercie énormément d'avoir embauché une merveille comme Jeneysia. Autant pour son talent, que pour sa beauté et sa gentillesse. Sachant que depuis son arrivée à Montréal elle n'avait toujours pas pus faire le tour de la ville, c'est tout naturellement que je lui ai proposé de lui faire moi même cette petite visite. “ Bien sur ! C'est partis. ” Je voyais dans son regard qu'elle attendait quelque chose de moi. J'avais hésiter à lui tendre mon bras, mais un geste purement amical me paraissait maintenant différent. Après avoir respirer grandement, je pris sur moi et lui tendit tout de même mon bras. Après tout cette journée nous était réservée, rien qu'à tous les deux. Je ne pouvais pas gâcher un si bon moment sous prétexte que je ne me sentais pas capable d'avoir trop de contact avec elle. “ Alors, allons-y. ” J'avançais à petits pas, l'entrainant avec moi. “ Bon, tu dois le savoir mais ça c'est ce qu'on appelle la petite Italie, présumé être le quartier le plus romantique de Montréal, mais personnellement je n'y crois pas trop : sinon pourquoi y aurait-on installé une agence de stylisme ? ” Je n'attendais pas forcément là de réponse de sa part, je m'éfforcais juste d'entrer dans la peau de mon personnage, celui de guide de la ville. “ Tu veux commencer par quelque chose de précis ou te laisser voguer là où mes pieds me guiderons ? ”


__________________

❧ I don't quite know how to say how i feel
Those three words, are said too much, they're not enough. If i lay here, if i just lay here, would you lie with me and just forget the world. Forget what we're told, before we get too old. Show me a garden that's bursting into life. Let's waste time, chasing cars around our heads. I need your grace to remind me, to find my own. If i lay here, if i just lay here, would you lie with me and just forget the wold. Forget what we're told, before we get too old. Show me a garden that's bursting into life.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P. Jeneysia Irving-Clyde
    Admin

avatar

► MESSAGES : 249
► PSEUDO : (f)sunny.

► MY BEAUTIFUL LIFE
► MON CARNET D'ADRESSE:
► MY PLAYLIST: BECAUSE OF YOU → kelly clarkson
► MA CITATION: L'amour est incompréhensible. Quand on le voit chez les autres on est incapable de le comprendre, et encore moins quand il vous arrive.

MessageSujet: Re: → I WAS THERE IN THE MOMENT.    Jeu 23 Déc - 3:17


Je me sentais mal car tout simplement il n’était plus le même avec moi. Même si ça ne se voyait pas vraiment. En même temps, j’ai tellement la coutume de faire croire qu’il ne se passe rien. J’espérais juste que pendant la soirée, je n’avais pas fais quelque chose qui le déçoit. Enfin bref, la seule chose que je me rappel de cette soirée, si j’ose dire. C’était tout simplement le faite que j’ai bu au moins quatre verre de champagne car Micah était partie parler à des collègues et il m’avait laissé en plan. Même si après, je m’étais occupé à chauffer certain mec, ce n’était pas lui que j’aurais voulu danser, c’était avec Micah, rien que lui. Je ne ressens rien envers lui, mais il y a quelque chose entre nous et je ne peux expliqué. C’est vrai qu’il est très beau, charmant, drôle, attachant, dragueur et séducteur. Pourtant, il ne s’était rien passé entre nous deux. Même si je l’avoue que ça me tenterait bien des fois de l’embrasser ou de le serrer contre moi. Et pourtant, nous ne sommes qu’amis, rien qu’amis. Ni plus, ni moins. Je le regardais un moment et j’avais remarqué qu’il était dans ces pensées. Est-ce à moi qui pensait ? À ce qui s’était passé en soirée ? Si c’était le cas, fallait absolument que je saches qu’ai-je pu faire pour qu’il soit autant froid avec moi. Enfin passons, il avait décidé de me faire découvrir la ville, quelle charmante attention venant de sa part, vous ne trouvez pas ? Surtout que depuis que je suis arrivé, je ne connais pas réellement. Je connais rien d’ici et j’en suis sur qu’il pourrait faire un bon guide. Pourtant quand je venais de dire que c’est partie. D’habitude, il m’aurait tendu le bras pour que je le tienne, mais pas cette fois-ci. Il devait certainement le voir dans mon regard que je ne comprenais pas car il venait de le tendre au bout de quelque minute d’hésitation. Je ne fis comme-ci de rien n’était, mais ça m’avait vexé. Puis, ce dernier me dit « Alors, allons-y. » Je ne dis rien, il m’entrainait avec lui. On commença juste à marcher. Je me demandais à présent, s’il allait être un bon guide quand il reprend la parole en disant « Bon, tu dois le savoir mais ça c'est ce qu'on appelle la petite Italie, présumé être le quartier le plus romantique de Montréal, mais personnellement je n'y crois pas trop : sinon pourquoi y aurait-on installé une agence de stylisme ? » Je souriais, bien sur que je le savais-je n’étais pas autant inculte et c’était l’endroit que je voulais à tout prit visiter avec Micah. Tout simplement car ça pourrait nous rapprocher encore plus et je compte bien savoir ce qu’il s’est passé, je lui répondis « Et bien moi, je trouve quel à un coté romantique. À par sans doute l’agence de styliste, mais sinon je trouve que c’est très romantique. La dernière fois, j’ai assisté à une demande en mariage, c’est magnifique. Elle en a eu la chance, je m’égare à vrai dire. «  je fis un petit sourire triste, toute les filles rêve d’avoir un petit ami parfait, qu’il t’aimera pour toujours, qu’il ne trompera pas, qu’il fera de toi une princesse. C’Est-ce que je rêvais, malheureusement je n’avais pas une de chance pourtant…. Puis ce dernier me répondit en suite « Tu veux commencer par quelque chose de précis ou te laisser voguer là où mes pieds me guiderons ? » je souriais, je n’avais pas vraiment d’endroit que je voulais aller voir spécialement, je lui répondit juste « Je te fais confiance, emmène-moi où tu veux. «  le faite que je lui faisais confiance était déjà un bon point, mais de son coté, me faisait-il autant confiance que je lui faisais ?

__________________

I'VE BEEN BRUISED AND I'VE BEEN BROKEN. CAN'T BELIEVE THA I PUT UP WITH ALL THIS PAIN. I'VE BEEN USED AND I WAS CHOCKING. ON THE PROMISE. I WOULD NEVER FALL AGAIN. 'Cause all I want is everything you're not. So go ahead and slam the door. 'Cause you can't shut me out NoI don't, I don't care what you say. 'Cause all I ready, all I really want Is everything you're not. Everything you're not, not, not.


Dernière édition par P. Jeneysia Irving-Clyde le Jeu 30 Déc - 2:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Micah Harold-Leo

AdminSOME THINGS WE DON'T TALK ABOUT, BETTER DO WITHOUT

avatar

► MESSAGES : 172
► PSEUDO : freaking hungry.

► MY BEAUTIFUL LIFE
► MON CARNET D'ADRESSE:
► MY PLAYLIST: jason walker → down
► MA CITATION: Tu sais, à chaque fois que quelqu'un sort un truc vraiment drôle, un truc qui me fait rire, je me retourne pour voir si ça te fait rire aussi, même quand t'es pas là, à chaque fois ...

MessageSujet: Re: → I WAS THERE IN THE MOMENT.    Dim 26 Déc - 13:04

@ tumblr


WHY DON'T YOU REMEMBER THAT NIGHT ?


Je m'en sortais bien. J'avais finalement réussis à lui cacher la vérité sur ce qui s'était passé lors de cette soirée, malgré l'acharnement dont elle avait fait preuve l'autre jour sur facebook. Je n'aurais jamais crus qu'elle se serait douter de quoi que ce soit, à vrai dire je pensais avoir tout fait pour qu'elle ne se pose pas la moindre question. Malheureusement mon comportement m'avait trahit, même s'il ne me semblait pas forcément, au début, que je ne suis plus réellement le même avec elle. C'était stupide. Sérieusement, comment se faisait-il qu'elle trouve que je me comporte étrangement ces derniers temps ? Mise à part ma méfiance et ma froideur, rien de bien flagrant, non ? Dans tous les cas, je ne suis pas apte à contrôler cette partie là de mon corps et de mon esprit, alors elle fera avec jusqu'à ce que je me décide à lui cracher le morceau. Il le faudra un jour, j'en suis conscient, mais s'il pouvait arriver dans longtemps ça ne serait pas de refus. Bras dans le bras, nous avancions à travers les rues de Montréal. Je n'avais jamais vécus ailleurs que dans cette ville, ce qui expliquait ma grande connaissance des moindres recoins des quartiers, notamment la petite Italie étant celui où j'ai passé le plus clair de mon temps. “ Et bien moi, je trouve qu'elle a un côté romantique. A part sans doute l'agence de stylisme, mais sinon je trouve que c'est très romantique. La dernière fois, j'ai assisté à une demande en mariage, c'est magnifique. Elle en a eu de la chance, je m'égare à vrai dire. ” Un instant mon regard ne pus se détacher d'elle. Je ne l'aurais jamais crus comme ça : si attacher à l'amour vrai. Cela me fit sourire, je me sentis tout à coup légèrement plus à l'aise qu'au départ, ce qui n'était vraiment pas gagné. “ Une simple demande en mariage, et tu trouves que ce quartier est le plus romantique de Montréal ? ” Il est vrai que la petite Italie, comme elle est appelée, est très jolie, les rues sont pavées et l'on se croirait dans un petit cocon. Seulement, il y a bien d'autres endroits à Montréal qui mérite d'être qualifié de romantique. Je la pris finalement par là main, la fixant droit dans les yeux. “ Du romantisme ... Si c'est ce que tu veux, tu vas être servie. Suis-moi je t'emmène dans un endroit qui risque de te plaire. ” J'accélérais le pas, l'entrainant avec moi dans une allure plus rapide, sans pour autant la forcer à se mettre à courir. J'étais certes pressé qu'elle découvre un lieu qui n'était donné de connaître qu'à très peu de touriste, mais ça n'empêchais pas que cette journée était placée sous le signe de la détente.

Pas loin du quartier italien se trouvait le vieux port de Montréal. Peu de bateaux y accostaient, et encore moins des de croisières. On y trouvait seulement la marchandises nécessaires au développement des citoyens, ou de vieux pêcheurs, toujours prêts pour une aventure marine. Pourtant non loin de là, personne ne penserais à ce que je m'apprêtais à lui faire découvrir. Je m'arrêtais près d'une propriété apparemment privée, face au port. Je m'attendais à une réflexion de sa part du style : c'est ça ton endroit fantastique, mais non. “ On y est presque, c'est par là. ” J'entre-ouvrit le portail en bois, me mettant sur le côté pour la laisser passer. “ Si madame veut bien se donner la peine ... ” dis-je presque hilare. Pourtant je lui emboîta presque immédiatement le pas, sans prendre attention à elle, de nouveau. Je n'y pouvais rien, chasser le nature et il revient au galop dit-on. A quelques pas, se trouvait une rive de la mer, non polluée. Une corde avait été accrochée à un arbre pour que les enfants saute dans l'eau. La flore était sublime à cet endroit, on se serait crus reculé de toute civilisation, tandis que l'on avait le droit à une vue imprenable sur Montréal-Nord. Bien que je sois venu des dizaine de fois ici, j'étais tout autant éblouis que la première. Je me retournais enfin vers Jeneysia, attendant une quelconque réaction de sa part. J'espérais sérieusement qu'elle se plaise ici, puisque pour tout dire c'était le lieu où j'aimais me ressourcer lorsque tout n'allait pas fort à la maison.


__________________

❧ I don't quite know how to say how i feel
Those three words, are said too much, they're not enough. If i lay here, if i just lay here, would you lie with me and just forget the world. Forget what we're told, before we get too old. Show me a garden that's bursting into life. Let's waste time, chasing cars around our heads. I need your grace to remind me, to find my own. If i lay here, if i just lay here, would you lie with me and just forget the wold. Forget what we're told, before we get too old. Show me a garden that's bursting into life.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P. Jeneysia Irving-Clyde
    Admin

avatar

► MESSAGES : 249
► PSEUDO : (f)sunny.

► MY BEAUTIFUL LIFE
► MON CARNET D'ADRESSE:
► MY PLAYLIST: BECAUSE OF YOU → kelly clarkson
► MA CITATION: L'amour est incompréhensible. Quand on le voit chez les autres on est incapable de le comprendre, et encore moins quand il vous arrive.

MessageSujet: Re: → I WAS THERE IN THE MOMENT.    Lun 27 Déc - 1:38


Même si je lui avais promis de ne pas insister sur ce qu’il s’était passé à la fête. Je doutais toujours autant. Je savais qu’il s’était passé quelque chose entre nous deux, même si je ne sais pas exactement ce qu’il s’était passé. Et aussi le faite que sur facebook, on arrêtaient pas de faire des sous-entendus. C’est vrai que je devais l’avouer, il me plaisait énormément, voir peut-être plus. Pourtant, je ne veux pas lui avouer. En ce qui concerne, les sentiments, j’étais plutôt très discrète, ne voulant tout simplement pas qu’il le sache. On étaient des bons amis, sauf qu’il y avait un petit truc en qui faisait qu’on n’étaient pas que de simple amis. Sauf que j’étais sur, qu’il allait peut-être un jour me dire ce qu’il s’était passé. En espérant que je ne réagisse pas au quart de tours. S’il me cache quelque chose que j’ai fais et que surtout je ne regrette. Et oui, ça se pourrait que je ne regrette pas, il m’entendra. A moins que c’est un truc vraiment gênant et qu’il n’ose pas me le dire. On continuait à marcher bras dessus bras dessous dans les rues de Montréal. J’avais la chance d’avoir un guide comme ce dernier. Puis, je venais de lui dire que je trouvais la rue d’Italie était vraiment romantique. Enfin, la plupart du temps, je voyais des belles demandes en mariage ou encore mieux des fois, je voyais des jeunes garçons ou filles s’avouer leur sentiment et c’est tellement magique de voir que l’amour était toujours au rendez-vous. J’étais une grande rêveuse que voulez-vous. Même si j’ai fais plein d’erreur dans le passé et que je regrette amèrement. Et oui, on fait tous des erreurs. Sauf qu’à présent, je rêve de trouver le grand amour, pas forcement le prince charmant, mais celui qui me fait vibré, qui me rendra tout simplement heureuse. Puis je le regardais un instant, il ne pouvait détacher de mon regard. Pour tout vous dire, c’était pareil, et ce dernier me répondit « Une simple demande en mariage, et tu trouves que ce quartier est le plus romantique de Montréal ? » Je le regardais un instant en souriant. Il trouvait cela bête, mais pour moi. C’était quelque chose de très romantique surtout dans un quartier comme celui. Et surtout parce que ce quartier, me faisait pensé à mon pays d’enfance. Oui, je suis italienne, plus exactement, je viens de Venise, la ville de l’amour. C’est normal que je pense cela. Je lui répondis en souriant « Ça peut te paraitre sans doute bizarre, mais le faite que ce soit dans le quartier d’Italie et que je vois à quel point, elle était heureuse. Alors oui, pour moi, ça l’es. « Puis après lui avoir dit cela. Je regardais les alentours, cherchant peut-être une preuve que c’est un quartier romantique. Quand ce dernier me prit la main en me fixant droit dans les yeux. C’était un geste qui faisait rarement et ça me faisait bizarre, à croire que je tombe de plus en plus sous son charme, il me disait en me fixant encore une fois dans les yeux « Du romantisme ... Si c'est ce que tu veux, tu vas être servie. Suis-moi je t'emmène dans un endroit qui risque de te plaire. « Encore plus surprise que je ne l’étais déjà. Je me demandais bien où il allait m’emmener.

On commençait à avancer un peu trop vite à mon goût, mais bon. Je ne vais pas me plaindre. Il veut me montrer un endroit romantique. Voyons voir, s’il l’es vraiment. Puis on se dirigeait vers le quartier du vieux port. Je n’étais pas spécialement fan de ce quartier à vrai dire et je ne trouvais vraiment rien de romantique. À moins qu’il y a un endroit que je ne connais pas et qui est magnifique. On verra bien. On commençait à avancer, mais je ne voyais rien de spécial à par des bateaux qui déposaient leur marchandise. On continuait toujours et encore à marcher, jusqu’à que ce dernier me dise « On y est presque, c'est par là. » On y était presque, j’avais hâte de savoir ce qui était autant romantique pour ce dernier. Je ne pris même pas la peine de répondre et je le suivais toujours autant. Puis on arriva vers un portail en bois. Alors qu’il commençait à l’ouvrir, il me dit « Si madame veut bien se donner la peine … » Il n’attendait même pas une réponse de ma part qu’il avançait alors que moi, j’étais toujours devant ne sachant pas trop quoi faire. Puis je me décida de le suivre et je fus surprise. C’était tellement magnifique. Pour une fois, il avait réussit à me surprendre réellement. J’avais presque l’air d’une enfant qui vient de découvrir quelque chose de merveilleux. Puis, je le regardais un instant avant de dire « C’est magnifique et très romantique. Et bien, tu me surprendras tous le temps Micah. «  Je souriais avant de regarder la belle vue qu’on m’offrait. J’avais de la chance d’avoir un ami comme lui. Puis, je m’approchais de lui et agrippa son bras, ce que je faisais d’habitude en regardant encore la vue.

__________________

I'VE BEEN BRUISED AND I'VE BEEN BROKEN. CAN'T BELIEVE THA I PUT UP WITH ALL THIS PAIN. I'VE BEEN USED AND I WAS CHOCKING. ON THE PROMISE. I WOULD NEVER FALL AGAIN. 'Cause all I want is everything you're not. So go ahead and slam the door. 'Cause you can't shut me out NoI don't, I don't care what you say. 'Cause all I ready, all I really want Is everything you're not. Everything you're not, not, not.


Dernière édition par P. Jeneysia Irving-Clyde le Jeu 30 Déc - 2:31, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Micah Harold-Leo

AdminSOME THINGS WE DON'T TALK ABOUT, BETTER DO WITHOUT

avatar

► MESSAGES : 172
► PSEUDO : freaking hungry.

► MY BEAUTIFUL LIFE
► MON CARNET D'ADRESSE:
► MY PLAYLIST: jason walker → down
► MA CITATION: Tu sais, à chaque fois que quelqu'un sort un truc vraiment drôle, un truc qui me fait rire, je me retourne pour voir si ça te fait rire aussi, même quand t'es pas là, à chaque fois ...

MessageSujet: Re: → I WAS THERE IN THE MOMENT.    Mer 29 Déc - 1:45

@ tumblr


WHY DON'T YOU REMEMBER THAT NIGHT ?


Ô ce que parfois elle avait le don me mettre les nerfs à vifs. Mais c'est ce qui est bon après tout la vie serait moins passionnante si elle était platonique. Je ne regrette certainement pas tous ce qui a bien pus se passer, seulement si elle pouvait ne pas rabâcher cette histoire, je m'en porterais sûrement mieux. Au moins je ne serais peut-être plus aussi distant avec elle, de peur qu'elle n'y fasse de nouveau allusion. C'est vrai, elle m'avait promis qu'elle laisserait cette quête du mystère de côté, mais ce n'était pas pour autant qu'elle avait réellement lâché l'affaire. La preuve en elle même se trouvait sur facebook, mais les histoires sur internet n'ont la plupart du temps rien à voir avec la vie réelle. Dans tous les cas, les sous-entendus que nous avions fait, l'ont mené à quasi avouer qu'elle espérait qu'il se soit passer quelque chose, ce qui m'avait au début assez étonné. Puis j'ai finis par me dire qu'elle devait être comme toutes filles : à se faire des films pour se rassurer sur le court de leur vie. “ Ça peut te paraître sans doute bizarre, mais le fait que ce soit dans le quartier d'Italie et que je vois à quel point elle était heureuse. Alors oui, pour moi, ça l'est. ” Je la regarda, amuser et légèrement ému par ce qu'elle venait de dire. Non pas que j'en avais rien à faire, seulement ce n'était pas là mon humble avis. Pourtant elle n'avait pas tord, dans un sens. Oui, une demande en mariage avait tout du romantisme et puis c'est beau, vachement beau. Ce doit sans doute être la plus belle preuve d'amour, comme le premier je t'aime, la personne se met à nu devant la celle qu'elle aime.

Suite à notre discussion sur ce qui était ou n'était pas romantique, je l'avais amener dans ce lieu magique, appartenant autrefois à un vieux couple maintenant décédés. Sa réaction me fit chaud au cœur, ses yeux illuminés me faisaient sourire. J'étais assez fier de mon coup : j'avais réussis à la surprendre c'était déjà ça. “ C'est magnifique et très romantique. Et bien tu me surprendras tout le temps, Micah. ” dit-elle avant de s'agripper à mon bras, fixant l'autre rive de Montréal. Je me crispa aussitôt, non pas que je n'appréciais pas le contact avec elle, simplement que je ne m'y attendais pas. Puis suite à ce qui c'était dit l'autre jour. Je pris sur moi, elle était à l'aise à mes côtés, il fallait bien que j'en fasse tout autant. “ Tu sais quoi ? Je suis content de partager ce moment là avec toi. ” déclarais-je sans quitter l'horizon du regard. A vrai dire, qu'elle se soit tournée vers moi ou pas, je ne voulais pas le savoir, je ne voulais pas affronter son regard à cet instant. “ Ca fait bien longtemps que je n'ai pas amener quelqu'un ici, et je t'avoue que ça me fait assez bizarre. ” S'en suivit un petit rire nerveux de ma part. C'est vrai que cela faisait des mois que je n'avais pas remis les pieds à cet endroit, et encore moins accompagné. Après mon enfance où j'y passais le plus clair de mon temps, c'était l'endroit où j'avais amener la seule fille que j'avais réellement aimer, puisque elle était la seule personne avec qui je suis resté assez longtemps pour réellement assumer mes sentiments. J'en avais presque oublier cette histoire, mais me retrouver ici avec Jeneysia m'avait envahit d'une sensation de nostalgie.


__________________

❧ I don't quite know how to say how i feel
Those three words, are said too much, they're not enough. If i lay here, if i just lay here, would you lie with me and just forget the world. Forget what we're told, before we get too old. Show me a garden that's bursting into life. Let's waste time, chasing cars around our heads. I need your grace to remind me, to find my own. If i lay here, if i just lay here, would you lie with me and just forget the wold. Forget what we're told, before we get too old. Show me a garden that's bursting into life.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P. Jeneysia Irving-Clyde
    Admin

avatar

► MESSAGES : 249
► PSEUDO : (f)sunny.

► MY BEAUTIFUL LIFE
► MON CARNET D'ADRESSE:
► MY PLAYLIST: BECAUSE OF YOU → kelly clarkson
► MA CITATION: L'amour est incompréhensible. Quand on le voit chez les autres on est incapable de le comprendre, et encore moins quand il vous arrive.

MessageSujet: Re: → I WAS THERE IN THE MOMENT.    Jeu 30 Déc - 2:45


J’avais compris grâce à facebook qu’il me cachait quelque chose, même si je faisais comme-ci de rien n’était. Fallait que j’arrête de lui poser plein de question, s’il avait envie de me le dire, il me le dirait. Enfin j’espérais qu’il me le dise un jour. Après avoir parler sur msn, je lui avais fais comprendre que c’était un garçon comme lui qui me plaisait, sans vraiment avoir dit clairement que c’était lui. S’il n’ouvrait pas les yeux, c’est son problème pas le mien. Même si ça me tuait de savoir qu’il était attiré par une rousse, qu’il tombait sous le charme d’une demoiselle. J’aurais tellement eu envie d’être à sa place, qu’il me remarque enfin comme une fille qui pourrait lui plaire, pas comme une amie. Je sais que je prends trop mes rêves pour la réalité. Et j’avais vu qu’il était surpris que je rêve d’amour, le vrai. Pour lui, j’en suis sur qu’il me voyait plus comme une fille qui cumule les histoires d’une nuit et qui s’amuse avec les garçon. Il avait pas tort dans un sens de penser ça, mais on a tous une partie de nous que personne ne connait réellement et cette partie de moi, rêvait d’amour, du vrai. Pas du prince charmant, car il n’existe pas, mais d’une relation sérieuse rien de plus, rien de moins. Juste me dire que je suis avec quelqu’un, que je l’aime et qu’il m’aime en retour. Sans partir dans la routine bien sur. Il m’avait emmener dans endroit romantique, vraiment romantique et j’étais tellement émerveillé. C’était tellement magnifique et de partager ce moment avec lui. C’était encore une fois magique. J’avais le cœur qui battait tellement vite, mais je ne m’emballais pas. Ce n’était qu’une simple sortie entre amis rien de plus. Et le faite que je m’agrippais à son bras et que je le sens se crisper , me fit mal au corps. J’avais baissais la tête un court instant avant de la remonter comme-ci de rien n’était. C’était comme-ci qu’il détestait avoir un contact comme cela avec moi. Comme-ci qui ne voulait pas que je le touche. Puis je décidais de retirer mon bras avant de l’écouter me dire « Tu sais quoi ? Je suis content de partager ce moment là avec toi. « Je ne pouvais pas le croire, c’était peut-être bizarre ma réaction, mais je ne le croyais plus. Il n’était plus le même avec moi. À croire que j’avais fais quelque chose de mal ou dit quelque chose de mal. Je ne savais pas du tout quoi répondre à cela. En même temps, j’étais mal à l’aise à présent. Il ne me regardait plus, il préférait regarder l’autre rive. Je pris sur moi pour sourire. Et comme à mon habitude, je ne savais pas quoi dire et ce dernier enchaina en disant « Ca fait bien longtemps que je n'ai pas amener quelqu'un ici, et je t'avoue que ça me fait assez bizarre. « J’étais surprise de ce qu’il me disait. Ça faisait longtemps qu’il n’avait pas amenée quelqu’un ici et ça lui fait bizarre. Je répondit ensuite « Ca fait plaisir que tu es pensée à moi pour cette endroit, mais la prochaine fois emmène celle qui fait battre ton cœur car j’en suis sur qu’elle tomberait folle amoureuse de toi. «  Après avoir dit ces quelques paroles, je baissais la tête un moment. S’il ne comprenait pas que c’était lui que j’aimais, c’est qu’il y a un problème. C’est comme-ci qu’il est aveugle, surtout la façon que je réagisse en disant cela.

__________________

I'VE BEEN BRUISED AND I'VE BEEN BROKEN. CAN'T BELIEVE THA I PUT UP WITH ALL THIS PAIN. I'VE BEEN USED AND I WAS CHOCKING. ON THE PROMISE. I WOULD NEVER FALL AGAIN. 'Cause all I want is everything you're not. So go ahead and slam the door. 'Cause you can't shut me out NoI don't, I don't care what you say. 'Cause all I ready, all I really want Is everything you're not. Everything you're not, not, not.


Dernière édition par P. Jeneysia Irving-Clyde le Ven 31 Déc - 12:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Micah Harold-Leo

AdminSOME THINGS WE DON'T TALK ABOUT, BETTER DO WITHOUT

avatar

► MESSAGES : 172
► PSEUDO : freaking hungry.

► MY BEAUTIFUL LIFE
► MON CARNET D'ADRESSE:
► MY PLAYLIST: jason walker → down
► MA CITATION: Tu sais, à chaque fois que quelqu'un sort un truc vraiment drôle, un truc qui me fait rire, je me retourne pour voir si ça te fait rire aussi, même quand t'es pas là, à chaque fois ...

MessageSujet: Re: → I WAS THERE IN THE MOMENT.    Ven 31 Déc - 6:35

@ tumblr


WHY DON'T YOU REMEMBER THAT NIGHT ?


J'avais beau tout faire pour la dissuader de continuer ses recherches puisqu'elle ne trouverait rien : je ne cracherais pas le morceau - du moins pas sous la torture - elle continuait tout de même à faire des sous-entendus douteux. Comme, par exemple, cette dernière conversation sur msn où elle avait eu l'air confuse et étonnement déçue que j'apprécie les belles femmes rousses. Puis il y avait eu cette phrase où elle disait aimer les garçons dans mon genre. Ce qui était assez bizarre dans le fond puisqu'à l'évidence si elle aimait des hommes de mon style, elle serait inévitablement attiré par moi, ce qui est impensable. Quoi que, elle n'avait pas hésiter à m'embrasser alors qu'elle ne répondait plus à sa raison ... Dans tous les cas, il ne vaut mieux pas y penser, si c'est pour se prendre une grosse claque à la fin mieux faut rester pessimiste. Me trouver là, seul avec elle, je dois tout de même avouer que ça me faisait quelque chose : un effet aussi désirable que terrifiant. Je ne m'étais plus retrouvé ici depuis une éternité et ce en compagnie de la fille qui a le plus marqué ma vie, alors il était évident, à la vue de mes sentiments aujourd'hui confus à l'égard de Jeneysia, que je ne pouvais qu'être nostalgique. J'avais frémis lorsqu'elle avait entourer mon bras du sien, mais j'avais espéré qu'elle ne s'en serait pas rendu compte : je ne voulais en aucun cas la blesser. Mais ce n'était pas le cas, elle avait presque immédiatement retirer son bras. Je ne sais pas si j'étais déçu mais finalement j'aurais peut-être préféré qu'elle reste contre moi. “ Ça fait plaisir que tu ais pensé à moi pour cet endroit, mais la prochaine fois emmène celle qui fait battre ton cœur car je suis sûr qu'elle tomberait folle amoureuse de toi. ” Touché, bien qu'elle ne se doute pas un instant que c'est déjà fait. Tout ces sous-entendus j'en avais assez, elle ne se rendait sûrement pas compte à quel point ils pouvaient me blesser. “ N'importe qui pourrait tomber amoureux de cet endroit, ça ne veut pas dire tomber amoureux de celui qui vous y a conduit ... ” déclarais-je avant de me retourner vers elle. “ Bon écoute, tu veux vraiment tout savoir ? ” Je n'avais pas même eu le temps de tourner ma langue sept fois dans ma bouche que c'était dit. Et mince, la prochaine fois j'y réfléchirais à deux fois, puisqu'il était maintenant trop tard pour revenir en arrière. “ Dans ce cas tu dois me promettre de ne pas mal réagir, si je ne te l'ais pas dis plus tôt c'est simplement parce que je ne voulais pas forcément que ça change trop de chose entre nous, je t'apprécie beaucoup et ça tu le sais. ” Il ne manquait maintenant plus que son accord et je lèverais le voile sur cette soirée, événement que j'aurais préféré reporter mais puisqu'il en était ainsi.


__________________

❧ I don't quite know how to say how i feel
Those three words, are said too much, they're not enough. If i lay here, if i just lay here, would you lie with me and just forget the world. Forget what we're told, before we get too old. Show me a garden that's bursting into life. Let's waste time, chasing cars around our heads. I need your grace to remind me, to find my own. If i lay here, if i just lay here, would you lie with me and just forget the wold. Forget what we're told, before we get too old. Show me a garden that's bursting into life.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P. Jeneysia Irving-Clyde
    Admin

avatar

► MESSAGES : 249
► PSEUDO : (f)sunny.

► MY BEAUTIFUL LIFE
► MON CARNET D'ADRESSE:
► MY PLAYLIST: BECAUSE OF YOU → kelly clarkson
► MA CITATION: L'amour est incompréhensible. Quand on le voit chez les autres on est incapable de le comprendre, et encore moins quand il vous arrive.

MessageSujet: Re: → I WAS THERE IN THE MOMENT.    Ven 31 Déc - 13:08


Comment lui faire comprendre que c'était lui, celui qui me faisait sentir aussi bien. Sauf que j'avais peur de ce sentiment. Je n'avais pas l'habitude d'être autant proche d'un garçon sans qu'il se passe quoi que ce soit. Depuis ma rupture avec Thomas, j’avais peur de commettre une seconde fois les mêmes erreurs et pour moi, Micah méritait quelqu’un de mieux. Pas une fille comme moi. Je sais que je pouvais être fidèle et une autre fille avec lui. Sauf que la peur empêche beaucoup de chose et j’en suis la preuve même. Dire que sur msn, je lui avais fais bien comprendre qu’il était tout simplement le genre de garçon qui me plait, qu’il était mon style. À croire qu’il n’avait toujours pas compris ce que ça voulait dire. Soit il était aveugle, soit il avait compris et il se sentait mal à l’aise, car il ne ressentait rien envers moi. Et j’en avais marre de tout ces sous-entendus. Je voulais qu’il me dise clairement ce qu’il ressent envers moi, qu’il me dise tout simplement qu’il m’aime ? Une relation amoureuse s’est tellement compliqué. Pourtant, le faite qu’il se crispe quand je le tenais par le bras, qu’il ne me regardait plus. Je me demandais ce qu’il avait contre moi. Et je savais que c’état à cause de la soirée de la dernière fois. J’en étais sur qu’il s’était passé quelque chose entre nous ou avec quelqu’un d’autre. À force, je ne savais plus vraiment ce qu’il s’était passé. Et bien sur, sa meilleure amie ne voulait rien me dire. Je devais tout simplement attendre qu’il me le dise. Sauf que je n’étais pas patiente et j’avais tellement peur de ce que j’avais pu faire. Je me prenais tellement la tête. Tout simplement parce que je sais que quand je bois, je suis loin d’être une fille sage. Et je fais des choses que beaucoup trouveront choquant. On ne contrôlait pas ce qu’on faisait avec l’alcool et ça je le sais et j’en aie payé les conséquences en plusieurs fois. Déjà avec Thomas, il a rompu parce que je l’avais trompé en deux fois et tout ça à cause d’avoir trop bu. Puis, il me reprochait cela à mainte reprise dès qu’on se voyait. Puis, je venais de baissé la tête en disant des paroles que je n’aurais du jamais dire, il me répondit ensuite « N'importe qui pourrait tomber amoureux de cet endroit, ça ne veut pas dire tomber amoureux de celui qui vous y a conduit … » J’étais surprise de ce qu’il venait dire, mais il avait tort car moi, je commencé réellement à tomber amoureuse de lui, mais je suis trop fière pour me l’avouer comme à mon habitude, je lui répondis « Tu en es aussi sur ? Tout simplement parce que moi j’en suis sur qu’elle tomberait folle de toi car moi c’est le cas « J’espérais juste qu’il ne comprenne pas ce que je venais de dire. Je ne voulais pas qu’il sache que j’étais amoureuse de lui. Je préférais rester ami que de briser une amitié comme la notre. Il me répondit ensuite « Bon écoute, tu veux vraiment tout savoir ? « Je me regardais un moment surprise, il voulait tout me dire ? Depuis le temps que j’attendais cela, c’était sur que je voulais. Je le regardais un moment dans les yeux avant de lui dire « Oui, je veux tout savoir. « Je le regardais, j’attendais tout simplement qu’il me le dise, pourtant je voyais qu’il hésitait, c’était normal à près tout. Il fallait avoir du courage. Même si je ne sais pas du tout ce qu’il s’est passé, puis il enchaina en me disant « Dans ce cas tu dois me promettre de ne pas mal réagir, si je ne te l'ais pas dis plus tôt c'est simplement parce que je ne voulais pas forcément que ça change trop de chose entre nous, je t'apprécie beaucoup et ça tu le sais. » Il voulait que je lui promette que je ne réagirais pas mal et que rien ne pourra changer entre nous deux. Je souriais avant d’être la plus sincère possible « Je te promets que ça resterait pareil entre nous et que je ne réagirais pas mal. Tu peux me faire confiance sur ça.  » Je souriais et attendis tout simplement qu’il me dise ce qu’il s’est passé lors de cette soirée et j’aurais surtout voulu savoir pourquoi ce changement envers moi.

__________________

I'VE BEEN BRUISED AND I'VE BEEN BROKEN. CAN'T BELIEVE THA I PUT UP WITH ALL THIS PAIN. I'VE BEEN USED AND I WAS CHOCKING. ON THE PROMISE. I WOULD NEVER FALL AGAIN. 'Cause all I want is everything you're not. So go ahead and slam the door. 'Cause you can't shut me out NoI don't, I don't care what you say. 'Cause all I ready, all I really want Is everything you're not. Everything you're not, not, not.


Dernière édition par P. Jeneysia Irving-Clyde le Sam 1 Jan - 10:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Micah Harold-Leo

AdminSOME THINGS WE DON'T TALK ABOUT, BETTER DO WITHOUT

avatar

► MESSAGES : 172
► PSEUDO : freaking hungry.

► MY BEAUTIFUL LIFE
► MON CARNET D'ADRESSE:
► MY PLAYLIST: jason walker → down
► MA CITATION: Tu sais, à chaque fois que quelqu'un sort un truc vraiment drôle, un truc qui me fait rire, je me retourne pour voir si ça te fait rire aussi, même quand t'es pas là, à chaque fois ...

MessageSujet: Re: → I WAS THERE IN THE MOMENT.    Sam 1 Jan - 8:55

@ tumblr


WHY DON'T YOU REMEMBER THAT NIGHT ?


Bien qu'aujourd'hui tous les stéréotypes de l'amour on été renversé par un mouvement féministe, le premier pas est la plupart du tout encore réservé aux hommes. Si elles avaient pus se le mettre dans la poche, je dois dire que ça m'aurait plutôt arrangé. Non pas que je ne sois pas quelqu'un d'entreprenant, seulement se lancer tandis qu'on est pas sûr de la réaction de l'autre personne, c'est ... flippant. Personne n'aime se prendre des râteaux, et je n'y fais pas exception, surtout lorsqu'une belle amitié est mise en jeu. Certes, en apparence j'étais ce qu'on appelle un séducteur, mais la vie vaut peine d'être vécu alors autant profiter des bonnes choses. Pourtant, dieu seul sait combien je peux être affectueux et amoureux envers une femme. Même si, jusqu'à aujourd'hui, cela n'était arrivé encore qu'une fois, je savais que cette histoire pourrait certainement ce reproduire si ce qu'essayait de me faire comprendre Jeneysia n'était pas un leurre ou une quelconque blague ou incompréhension de ma part. “ Tu en es sûr ? Tout simplement parce que moi j'en suis sûr qu'elle tomberait folle de toi car moi c'est le cas. ” Mon oreille bourdonna, je ne préféra pas porter d'attention à ce que j'avais crus entendre de sa bouche ou en faire une interprétation trop hâtive, ce serait plonger droit dans un ravin. Je ne savais plus très bien où j'en étais avec elle, mes sentiments à son égard étaient si flous. Tout ce dont je suis certain c'est que Jeneysia est une personne qui compte beaucoup à mes yeux autant en tant qu'amie que cette petite chose qui fait que nous ne pouvions qu'être un peu plus sans pour autant en être un couple. Je ne sais pas cela me plairait, mais je crois que oui. En tout cas je ne peux ignorer ce que j'ai ressentis lorsqu'elle a déposer ses douces lèvres contre les miennes. Ce n'était rien qu'un court baiser, il n'était ni langoureux ni passionné mais j'en suis tout de même resté bouche bée. Simplement parce que je ne m'y attendais pas, du moins je crois. Mais tout ceci, malheureusement, je ne suis pour l'instant le seul à le savoir malgré sa détermination à résolver cette énigme. Puis j'avais flanché, je ne sais pas qu'elle mouche à bien pus me piquer mais finalement j'étais prêt à cracher le morceau. Enfin je m'étais lancé dans cette misérable aventure alors que mentalement j'étais loin de vouloir lui raconter ce qui c'était passé. “ Oui, je veux tout savoir. ” Je l'aurais même parié. Pour sûr je n'aurais vraiment pas compté sur le fait qu'elle ne veuille finalement rien connaître de tout cela, c'était bien trop improbable. “ Je ne promets que ça restera pareil entre nous et que je ne réagirais pas mal. Tu peux me faire confiance sur ça. ” Que tout resterait pareil, ce doit être ce que je voulais après tout. Enfin ce que je ne voulais absolument pas était de perdre son amitié à cause de cette minuscule action. Il est certain que de ne plus avoir sa présence dans ma vie me ferait un grand vide, autant autour de moi, qu'au fond de mon cœur. “ Comme tu sais tu as dormis chez moi, ... ” Je fis une courte pause, comme pour chercher mes mots tandis que je savais pertinemment comme ce discours allait se finir. “ ... et que tu as accidentellement tué mes poissons clowns. ” Je souris à cette idée, me voulant détendre l'atmosphère alors que tout ce qu'elle voulait entendre n'était à l'évidence pas là. “ Mais tu ne t'en souviens pas, bien sûr. Enfin bon. ” Je soupira légèrement avant de prendre discrètement une grande inspiration. “ Tu allais t'endormis, je venais tout juste de te mettre dans le lit et comme ça, comme ci c'était tout à fait normal, tu t'es relevée et m'a embrassé. ” Je regardais au loin, je n'étais finalement pas un garçon très courageux, du moins pas à ce sujet là. Rapidement, pour que tout ceci aille dans la continuité, je renchéris tentant de la rassurer avec ces quelques mots. “ Oh mais t'inquiètes pas c'était rien de bien spécial un simple baiser, bref et sans prétention. Puis tu t'es endormie tout de suite après, alors ... ” Je ne sentais plus mon cœur, tellement il devait battre la chamade. C'était dit, j'en étais au moins maintenant débarrassé, même si je ne sais pas si garder ça au fond de moi encore quelques temps n'aurait pas été mieux. Enfin bon, ce qui est fait est fait.


__________________

❧ I don't quite know how to say how i feel
Those three words, are said too much, they're not enough. If i lay here, if i just lay here, would you lie with me and just forget the world. Forget what we're told, before we get too old. Show me a garden that's bursting into life. Let's waste time, chasing cars around our heads. I need your grace to remind me, to find my own. If i lay here, if i just lay here, would you lie with me and just forget the wold. Forget what we're told, before we get too old. Show me a garden that's bursting into life.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P. Jeneysia Irving-Clyde
    Admin

avatar

► MESSAGES : 249
► PSEUDO : (f)sunny.

► MY BEAUTIFUL LIFE
► MON CARNET D'ADRESSE:
► MY PLAYLIST: BECAUSE OF YOU → kelly clarkson
► MA CITATION: L'amour est incompréhensible. Quand on le voit chez les autres on est incapable de le comprendre, et encore moins quand il vous arrive.

MessageSujet: Re: → I WAS THERE IN THE MOMENT.    Sam 1 Jan - 10:50


Qui aurait cru que j’aurais des sentiments pour lui ? Pourtant, je faisais tout pour qu’il comprenne avec mes sous-entendus que j’étais sincère. Même si j’avais peur qu’il ne pouvait rien ressentir pour moi. Et pourtant, j’avais toujours cette peur en moi de ne pas être à la hauteur. Il devait certainement méritait mieux qu’une simple fille comme moi. Il devait méritait une belle rousse qui l’aimerait et qui ne le ferait pas souffrir. Et pourtant tout le monde pouvait comprendre qu’en me regardant, je ressentais quelque chose pour lui. Déjà par msn la dernière discussion qu’on avait, je lui avais bien fais comprendre que c’était lui. Puis comme une bête, je venais de lui faire comprendre que j’étais amoureuse de lui ou plus tôt, j’avais sous-entendus ce que je ressentais. Je me sentais tellement mal à présent. Même si fallait avouer, c’était un peu de ma faute. Je sortais que des conneries en ce moment. Puis ce dernier m’avait commencé à me dire ce qu’il s’était passé lors de la soirée, il commença à me dire « Comme tu sais tu as dormis chez moi, … » Je le regardais, hochant la tête comme simple réponse, je voulais qu’il me dise la suite. Sauf qu’il hésitait à mon avis à continuer. Je détestais quand on allait pas droite au but. Déjà que j’avais peur de savoir ce qu’il s’était passé entre nous, attendre encore, c’est vraiment chiant, il enchaina en disant « et que tu as accidentellement tué mes poissons clowns. » je ne pus m’empêcher de sourire à ce qu’il venait de dire. C’était surement pour détendre l’atmosphère et il avait bien raison. Même si j’étais toujours autant impatiente. Il avait réussir à me donner envie de rigoler. Puis ensuite, il continuait en me disant « Mais tu ne t'en souviens pas, bien sûr. Enfin bon. » Oui et ? Je détestais qu’il me fasse patienter comme cela. En plus, je voyais qu’il faisait exprès. Je le connaissais bien et je me demandais bien pourquoi avait-il vraiment peur de me le dire. Il continuait en disant « Tu allais t'endormis, je venais tout juste de te mettre dans le lit et comme ça, comme ci c'était tout à fait normal, tu t'es relevée et m'a embrassé. » avant de me dire cela. Il avait prit une grande inspiration. Il venait de me dire que je l’avais embrassé ? Non, s’il vous plait, dîtes-moi que ce n’est pas vrai ? Je baissais légèrement la tête. Pourquoi avais-je fais cela ? Même si j’étais attiré par lui, jamais de ma vie. J’aurais osé l’embrasser. Je tenais réellement à notre amitié et je ne voulais pas qu’il croit quelque chose d’autre. En même temps, je ne pouvais regretté, puis il continuait en disant « Oh mais t'inquiètes pas c'était rien de bien spécial un simple baiser, bref et sans prétention. Puis tu t'es endormie tout de suite après, alors ... « Je le regardais sans vraiment quoi dire. Alors, je l’avais embrassé et je m’étais endormie directement. Pourtant, je m’en rappelais même pas. Pourquoi m’en rappelais-je pas ? J’aurais juste envie de m’en rappeler poru savoir ce que j’avais ressentis, pour savoir tout simplement qu’elle sensation ça aurait pu. Je répondis ensuite « Je ne sais pas quoi dire. J’aurais pu t’en vouloir de ne pas me l’avoir dit. Pourtant, je comprends tout à faire. Et pour tout t’avouer, je ne regrette pas et j’aurais aimé être sobre au lieu d’avoir bu pour m’en souvenir… » Je baissais discrètement la tête attendant sa réaction suite à cela.

__________________

I'VE BEEN BRUISED AND I'VE BEEN BROKEN. CAN'T BELIEVE THA I PUT UP WITH ALL THIS PAIN. I'VE BEEN USED AND I WAS CHOCKING. ON THE PROMISE. I WOULD NEVER FALL AGAIN. 'Cause all I want is everything you're not. So go ahead and slam the door. 'Cause you can't shut me out NoI don't, I don't care what you say. 'Cause all I ready, all I really want Is everything you're not. Everything you're not, not, not.


Dernière édition par P. Jeneysia Irving-Clyde le Sam 1 Jan - 12:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Micah Harold-Leo

AdminSOME THINGS WE DON'T TALK ABOUT, BETTER DO WITHOUT

avatar

► MESSAGES : 172
► PSEUDO : freaking hungry.

► MY BEAUTIFUL LIFE
► MON CARNET D'ADRESSE:
► MY PLAYLIST: jason walker → down
► MA CITATION: Tu sais, à chaque fois que quelqu'un sort un truc vraiment drôle, un truc qui me fait rire, je me retourne pour voir si ça te fait rire aussi, même quand t'es pas là, à chaque fois ...

MessageSujet: Re: → I WAS THERE IN THE MOMENT.    Sam 1 Jan - 11:48

@ tumblr


WHY DON'T YOU REMEMBER THAT NIGHT ?


Qui l'eut crus, je venais de tout déballer comme si finalement tout ceci ne m'avait pas vraiment affecté, comme si cela n'avait aucune importance pour moi. Alors que c'est totalement faux. Mais je dois tout de même avouer que je me sens désormais libéré d'un lourd poids, et ça fait le plus grand bien. Qu'importe sa réaction je n'avais plus à franchir le pas de l'aveu. “ Je ne sais pas quoi dire. J'aurais pus t'en vouloir de ne pas me l'avoir dit. Pourtant, je comprends tout à fait. Et pour tout t'avouer, je ne regrette pas et j'aurais aimé être sobre au lieu d'avoir bu pour m'en souvenir ... ” Seulement ce n'était pas le cas. Certes, elle avait toutes les raisons du monde de m'en vouloir mais comme j'aurais pus le prévoir elle avait été compréhensive. Après tout ce n'est pas contre elle que je n'ai rien dit, mais plutôt contre moi. Je n'étais, et ne suis à cet instant encore, pas sûr de ce que je ressens à son égard, alors avouer quelque chose de la sorte est assez inconvenant. “ Seulement si tu avais été sobre tout ceci ne se serait sûrement pas passé ... ! ” dis-je d'un ton sec, comme si une part enfuie au fond de moi lui en voulait de m'avoir fait ça. Mais pourquoi étais-je si froid avec elle ? Elle avait tenu sa promesse et n'avait pas mal réagis tandis que moi je jouait au plus con. Mon regard se posa sur sa tête baissée et je regrettais déjà tout ce que j'avais dit. Il m'arrivait souvent de ne pas être doué dans mes paroles, d'ailleurs j'étais loin d'être quelqu'un de bons conseils même si je m'efforce de ne pas être le contraire, et ceci ne fait que s'empirer lorsque je suis désorienté. “ Je suis désolé, c'est pas vraiment ce que j'ai voulus dire quoi que ce n'est pas totalement faux. ” déclarais-je espérant me faire pardonner. J'avais à mon tour légèrement baisser la tête, du moins mes yeux ne quittaient désormais plus le sol. “ Mais tu sais, moi non plus je ne regrette pas ton geste, même si je t'avoue qu'il m'a pas mal troublé. ” Alors que j'avais précédemment avoué tout ce qui c'était déroulé durant la soirée, me voilà partis dans des explications que moi même je ne soupçonnais pas. Elle me fera donc toujours faire des choses incroyables ! “ Sauf que ce petit frisson et cet étonnement, de nous deux je crois être le seul à l'avoir réellement ressentis ce soir là, du moins je suis le seul à pouvoir me souvenir de l'effet que ça m'a produit. Alors tu as beau dire que tu ne regrettes pas, dans un sens tu n'as rien à regretter puisque tu ne sais pas ce qui a bien pus se passer à cet instant précis au fond de toi ... ” Elle avait jouer franc jeu avec moi, et avait tenté de m'avouer ce qu'elle ressentait, j'étais donc bien obligé de lui déclarer ce qui me tracassait vraiment. Qu'elle le prenne bien ou mal, là n'était pas la question. J'avais soudainement comme l'envie de me libérer, même si j'aurais préféré qu'elle ne s'énerve pas. Mais nous ne sommes pas dans un film à l'eau de rose alors, les embrassades démesurées vaut mieux pas y compter.


__________________

❧ I don't quite know how to say how i feel
Those three words, are said too much, they're not enough. If i lay here, if i just lay here, would you lie with me and just forget the world. Forget what we're told, before we get too old. Show me a garden that's bursting into life. Let's waste time, chasing cars around our heads. I need your grace to remind me, to find my own. If i lay here, if i just lay here, would you lie with me and just forget the wold. Forget what we're told, before we get too old. Show me a garden that's bursting into life.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P. Jeneysia Irving-Clyde
    Admin

avatar

► MESSAGES : 249
► PSEUDO : (f)sunny.

► MY BEAUTIFUL LIFE
► MON CARNET D'ADRESSE:
► MY PLAYLIST: BECAUSE OF YOU → kelly clarkson
► MA CITATION: L'amour est incompréhensible. Quand on le voit chez les autres on est incapable de le comprendre, et encore moins quand il vous arrive.

MessageSujet: Re: → I WAS THERE IN THE MOMENT.    Sam 1 Jan - 12:55


Enfin, je venais de savoir ce qu’il s’était passé entre nous deux. Je l’avais embrassé, qui aurait cru que j’aurais été capable de faire ça. C’est vrai qu’en étant sobre, jamais de ma vie, j’aurais fais cela. Pourtant dieu sait comment, j’aurais envie de savoir ce que j’aurais bien pu ressentir lors de ce baiser. J’aimerais tellement pouvoir sentir cette sensation, une seule fois dans ma vie. Je voudrais l’embrassé en étant moi-même. Sans avoir bu. Pourtant, les paroles de Micah me font très mal, même très mal. Ça m’avait complètement blesser, il venait de me dire d’un ton sec « Seulement si tu avais été sobre tout ceci ne se serait sûrement pas passé ... ! » Il ne pouvait pas savoir qu’au plus profond de moi, j’étais complètement détruire. J’étais amoureuse de lui. Sauf que je crois bien que je dois l’oublier. De changer mes sentiments envers lui et d’être juste une simple ami. Car c’était sur que je ne pourrais pas souffrir en étant qu’une simple ami. Je n’étais pas une fille qui tenterait tout pour le tout pour l’avoir. J’étais l’inverse, tant pis pour lui. Il ne sera sans doute jamais que je l’aime. Et ça m’avait très mal, puis il continuait en me disant « Je suis désolé, c'est pas vraiment ce que j'ai voulus dire quoi que ce n'est pas totalement faux. » S’il croit qu’avec des excuses que je le pardonnerais. Il se trompe royalement. C’était dit et il l’avait certainement raison. Rien ne se serait passé. Et surement, je n’aurais pas compris qu’il s’en foutait de moi et qu’il m’aurait certainement pas fait autant mal. Et comme à mon habitude, je me renferme sur mes sentiments, lui montrant même pas que ça me touchait beaucoup plus qu’on pouvait le penser. Je ne lui répondis toujours pas, je préférais l’écouter une troisième fois parler, ou de s’expliquer, je ne comprenais plus tellement à force. « Mais tu sais, moi non plus je ne regrette pas ton geste, même si je t'avoue qu'il m'a pas mal troublé. « Il ne regrettait pas mon geste. C’était la meilleure, celle là. Et le pire, c’est que ça l’avait troublé. Je ne savais plus du tout quoi pensé. Il était tellement étrange. Franchement, j’aurais vraiment voulu savoir ce qu’il aurait pu ressentie quand je l’ai embrassé. Mais à croire qu’il n’avait pas terminé de parler. À croire qu’il écouté mes pensée car il me disait tout ce que j’aurais aimé savoir. « Sauf que ce petit frisson et cet étonnement, de nous deux je crois être le seul à l'avoir réellement ressentis ce soir là, du moins je suis le seul à pouvoir me souvenir de l'effet que ça m'a produit. Alors tu as beau dire que tu ne regrettes pas, dans un sens tu n'as rien à regretter puisque tu ne sais pas ce qui a bien pus se passer à cet instant précis au fond de toi … » C’était la première fois qu’il me surprenait autant dans ces paroles. Il avait ressentit à la fois des frissons et de l’étonnement. Qu’est-ce que j’aimerais avoir ressentit la même chose que lui. Même si je sais bien que je pourrais faire quelque chose, mais je ne pense pas qu’il soit d’accord. Je le regardais un moment en souriant. Oui bizarrement, je souriais avant de lui dire « Tu as surement raison, si je n’aurais pas bu, je ne t’aurais pas embrassé. Je n’aurais jamais oser faire ce geste surtout que tu ne ressens rien envers moi. Pourtant, j’aimerais tellement savoir ce que j’aurais pu ressentir, si je n’avais pas bu. Et je crois savoir ce que je vais faire. M’en veux pas Micah, s’il te plait. Ne m’en veux pas… » Je lui avais dis cela en le regardant dans les yeux. Priant qu’il ne m’en veut pas. Même si je pense que j’en suis incapable. On verra bien de toute façon. Je me rapprochais de lui, doucement au début, puis un peu plus vite. Je déposais mes mains autour de ces joues avant de poser mes lèvres sur les siennes. C’était une sensation tellement étrange. J’avais des frissons dans tous le corps, le cœur qui battait tellement vite. Alors que ce n’était qu’un simple baisé. Je ne l’avais pas embrassé tendrement ou passionnément. Même si j’en mourais d’envie. Je me retenais car je ne savais pas du tout comment aurait pu être sa réaction face à ce geste. Je me détachais quelque seconde plus tard. J’avais une seconde fois envie de l’embrasser, mais je ne préférais ne plus rien tenter. Je me reculais de façon à le regarder dans les yeux et de lui dire « Et bien, ce que j’ai ressentis, ça n’a pas mot pour décrire. J’avais le cœur qui battait tellement vite, des frissons dans tous le corps et je n’avais qu’une envie s’est de recommencer. À présent, tu sais ce que j’ai ressentis. «  Je le regardais et j’attendais tout simplement une simple réaction de sa part. Je venais de l’embrasser, chose que jamais auparavant, j’aurais essayé de faire.

__________________

I'VE BEEN BRUISED AND I'VE BEEN BROKEN. CAN'T BELIEVE THA I PUT UP WITH ALL THIS PAIN. I'VE BEEN USED AND I WAS CHOCKING. ON THE PROMISE. I WOULD NEVER FALL AGAIN. 'Cause all I want is everything you're not. So go ahead and slam the door. 'Cause you can't shut me out NoI don't, I don't care what you say. 'Cause all I ready, all I really want Is everything you're not. Everything you're not, not, not.


Dernière édition par P. Jeneysia Irving-Clyde le Dim 2 Jan - 4:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Micah Harold-Leo

AdminSOME THINGS WE DON'T TALK ABOUT, BETTER DO WITHOUT

avatar

► MESSAGES : 172
► PSEUDO : freaking hungry.

► MY BEAUTIFUL LIFE
► MON CARNET D'ADRESSE:
► MY PLAYLIST: jason walker → down
► MA CITATION: Tu sais, à chaque fois que quelqu'un sort un truc vraiment drôle, un truc qui me fait rire, je me retourne pour voir si ça te fait rire aussi, même quand t'es pas là, à chaque fois ...

MessageSujet: Re: → I WAS THERE IN THE MOMENT.    Dim 2 Jan - 1:21

@ tumblr


WHY DON'T YOU REMEMBER THAT NIGHT ?


Je l'avais blessé, c'était certain. Mais elle aurait sans doute dû se dire que loin de moi était l'idée de lui faire du mal, autrement je n'aurais pas pris autant de précaussion pour lui avouer toute la vérité. Je ne sais vraiment pas ce qui m'a pris d'être aussi froid et distant avec elle. Je dois avouer que ceci ne me ressemble pas. Je crois que si je me conduis de la sorte, ce doit être pour assurer ma défense, être prêt à riposter en cas de mauvais réaction de sa part mais surtout pour me préserver. Oui, bien qu'elle savait désormais tout de l'histoire, je ne voulais toujours pas qu'elle se rende vraiment compte de ce qui se passe dans ma tête lorsque je pense à elle, c'est à dire par mal de temps durant mes journées. Suite à mes dernières paroles, son visage s'était de nouveau orné d'un sourire, ce que je ne compris pas sur le moment. “ Tu as surement raison, si je n'avais pas bu, je ne t'aurais pas embrassé. Je n'aurais jamais osé faire ce geste, surtout que tu ne ressens rien envers moi. Pourtant, j'aimerais tellement savoir ce que j'aurais pu ressentir, si je n'avais pas bu. Et je crois savoir ce que je vais faire. Ne m'en veux pas Micah, s'il te plait. Ne m'en veux pas ... ” Tout le long je l'avais fixé avec des ronds, une once d'incompréhension dans mon regard. Je ne comprenais rien à ce qu'elle voulait dire, mais une chose était sûr c'est qu'elle se trompait sur toute la ligne, comme moi à son égard sûrement. Puis elle s'approcha lentement, mes étaient toujours rivés sur elle, mes sourcils froncés. Se fut si rapide : en un rien de temps ses mains se trouvèrent sur mes joues et ses lèvres sur les miennes. Quelques secondes plus tard elle n'était plus là. Je n'avais pas bouger d'un poil, tellement j'étais choqué. Je ne m'attendais pas à ça de sa part, vraiment pas. La seule chose qui me venait maintenant à l'esprit était : pourquoi était-ce si court ? “ Et bien, ce que j'ai ressentis, ça n'a pas de mot pour le décrire. J'avais le cœur qui battait tellement vite, des frissons dans tout le corps et je n'avais qu'une seule envie, celle de recommencer. A présent, tu sais ce que j'ai ressentis. ” C'était fort, très fort même. Je ne savais vraiment que dire ou que faire. Mais désormais je n'avais qu'une seule envie c'était de la serrer contre moi tellement fort qu'elle s'incrusterait dans mon corps, de l'embrasser jusqu'à en étouffer et de lire dans ses yeux que tout ceci n'est pas un rêve. “ Je, euh ... Je crois que ne m'attendais pas du tout à ce que tu réagisses comme ça. ” Quel con, mais sérieux qu'est-ce que je pouvais être con parfois. Elle avait eut le courage de se lancer et moi je restais là à ne rien faire et à trouver comme simple réponse que je ne m'attendais pas à ça. Sérieusement ? Ce n'était certes pas ce que j'aurais prévus mais c'était ce que j'espérais au plus profond de moi, alors pourquoi s'en plaindre. “ Oh et je ne t'en veux pas si c'est ce qui te tracasse, parce qu'au final c'est exactement ce que je voulais. ” Je lui souris, je ne sais pourquoi mais j'en avais envie. Puis je m'approcha à mon tour doucement près d'elle, entourant sa taille de ma main droite. Ma tête n'était qu'à quelques centimètres de la sienne et je pouvais désormais sentir son souffle contre mon visage. “ Mais je ne sais pas si c'est bien ce qu'on fait ... ” Je fermais les yeux. Il va vraiment falloir que j'apprenne à me taire lorsque le besoin était !


__________________

❧ I don't quite know how to say how i feel
Those three words, are said too much, they're not enough. If i lay here, if i just lay here, would you lie with me and just forget the world. Forget what we're told, before we get too old. Show me a garden that's bursting into life. Let's waste time, chasing cars around our heads. I need your grace to remind me, to find my own. If i lay here, if i just lay here, would you lie with me and just forget the wold. Forget what we're told, before we get too old. Show me a garden that's bursting into life.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P. Jeneysia Irving-Clyde
    Admin

avatar

► MESSAGES : 249
► PSEUDO : (f)sunny.

► MY BEAUTIFUL LIFE
► MON CARNET D'ADRESSE:
► MY PLAYLIST: BECAUSE OF YOU → kelly clarkson
► MA CITATION: L'amour est incompréhensible. Quand on le voit chez les autres on est incapable de le comprendre, et encore moins quand il vous arrive.

MessageSujet: Re: → I WAS THERE IN THE MOMENT.    Dim 2 Jan - 4:37


Qui aurait cru que j’aurais été capable de l’embrasser ? C’était la première fois que je prenais sur moi. Il fallait bien savoir ce que je pouvais exactement ressentir pour lui. Et maintenant, je savais exactement ce que je voulais. C’était lui, je voulais être sa petite amie, celle qu’il embrasse, celle qu’il la serre contre lui. Celle qui l’aime, tout simplement. Malheureusement, je ne pense pas qu’il voulait la même chose que moi. J’avais bien remarqué qu’il était très surpris suite à ce geste. Même si moi, je me reconnaissais plus. Pour une fois dans ma vie, j’avais écouté mon cœur. Chose que même avec Thomas, je n’avais jamais fais. Alors ça voulait dire que j’étais réellement amoureuse de lui ? Mais si je ne suis pas assez bien pour lui ? Il doit méritait quelqu’un de plus belle, de plus intelligente et surtout quelqu’un qu’il a entièrement confiance. Moi, j’en faisais pas partie. Fallait que j’arrête d’avoir peu confiance en moi. S’il m’aimait, fallait que je sois tout simplement moi. Puis, j’attendais de voir sa réaction, d’attendre qu’il me dise quelque chose. Au bout de quelque minute, ce dernier venait de me dire « Je, euh ... Je crois que ne m'attendais pas du tout à ce que tu réagisses comme ça. » Il voulait me faire regretter mon geste ou quoi ? Je ne le comprenais plus tellement à force. Je soupirais discrètement, qu’est-ce que je pouvais dire à cela. Je ne savais pas vraiment comment réagir face à lui. Je me sentais maintenant coupable d’avoir était trop conne de l’avoir embrassé. J’aurais du partir au lieu de rester et de tenter quelque chose que je rêvais depuis pas mal de temps. Puis ce dernier continuait en disant « Oh et je ne t'en veux pas si c'est ce qui te tracasse, parce qu'au final c'est exactement ce que je voulais. » Expliquez-moi ce qu’il veut me dire ? Il est tellement étrange comme garçon. Il en avait aussi envie, mais il y avait un mais qui ne voulait pas me dire. Avait-il peur ? Ça serait certainement ça. Oui, il devait certainement avoir peur de faire les mauvais choix et de souffrir, mais chose qu’il ne sait pas. C’est que à cause de ça, je doute tout simplement. Puis, il s’approchait de moi, me prit par la taille. Je le regardais sans vraiment comprendre. Sa tête était à quelque centimètre de la mienne. Je sentais son souffle sur mon visage, je souriais à présent. Attendant de savoir ce qu’il peut bien faire, il me disait ensuite « Mais je ne sais pas si c'est bien ce qu'on fait … » Je m’attendais à tout, mais pas à ça. Il ne savais pas si c’était bien ce qu’on faisait ? Il croyait que jouer avec lui ou quoi ? Ce n’était pas le cas, j’avais réellement des sentiments pour lui. J’entourais de mes bras son cou avant de lui dire « Micah, je me disais la même chose. Mais à présent, je suis sur de ce que je ressens. Fait-moi confiance, j’ai des sentiments pour toi et je suis réellement sincère. J’ai pris du temps pour m’en rendre compte, mais c’est toi que je veux. Je veux être celle qui tu serreras dans les bras, celle que tu embrassera, celle que tu aimeras. Tout simplement, mais toi est-ce que tu le veux réellement ? » Je le regardais dans les yeux, je ne tenterais rien tant qu’il ne m’aurait pas répondu. Je voulais qu’il soit sincère tout simplement.

__________________

I'VE BEEN BRUISED AND I'VE BEEN BROKEN. CAN'T BELIEVE THA I PUT UP WITH ALL THIS PAIN. I'VE BEEN USED AND I WAS CHOCKING. ON THE PROMISE. I WOULD NEVER FALL AGAIN. 'Cause all I want is everything you're not. So go ahead and slam the door. 'Cause you can't shut me out NoI don't, I don't care what you say. 'Cause all I ready, all I really want Is everything you're not. Everything you're not, not, not.


Dernière édition par P. Jeneysia Irving-Clyde le Ven 7 Jan - 0:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Micah Harold-Leo

AdminSOME THINGS WE DON'T TALK ABOUT, BETTER DO WITHOUT

avatar

► MESSAGES : 172
► PSEUDO : freaking hungry.

► MY BEAUTIFUL LIFE
► MON CARNET D'ADRESSE:
► MY PLAYLIST: jason walker → down
► MA CITATION: Tu sais, à chaque fois que quelqu'un sort un truc vraiment drôle, un truc qui me fait rire, je me retourne pour voir si ça te fait rire aussi, même quand t'es pas là, à chaque fois ...

MessageSujet: Re: → I WAS THERE IN THE MOMENT.    Dim 2 Jan - 6:25

@ tumblr


WHY DON'T YOU REMEMBER THAT NIGHT ?


Elle avait eu le cran de m'embrasser et moi je continuais à me comporter comme un imbécile, un incapable. Bien que ce soit, à la base, uniquement pour connaître ce qu'elle avait bien pus ressentir en m'embrassent puis aussi pour finalement me faire fermer mon clapet, elle s'était tout de même lancé et ça, c'était déjà beaucoup. Je ne me connaissais pas aussi hésitant, autrefois j'aurais foncé tête baissée dans le tas qu'importe les obstacles et la douleur, je n'y aurais même pas prêter attention. Pourtant certains événements font que les choses changent, et c'est le cas pour moi. Il suffit d'un grain de sel, d'une mauvaise rupture et on peut se sentir mal pour toujours. Je savais très bien que Jeneysia n'était pas une fille ayant une grande confiance en elle et s'en est d'autant admirable qu'elle a fait le premier pas vers moi. Ce qu'elle avait ressentir lors de ce bref baiser, était exactement la même chose que moi la nuit dernière, hormis l'étonnement puisqu'elle connaissait à l'avance son acte. Cette fois-ci fut presque aussi émotionnelle que la dernière, j'avais juste déjà goûter la saveur de ses lèves, elle ne m'était donc pas inconnus pourtant mon cœur palpitait toujours à trois cents kilomètres heure, et des frissons de plaisirs s'étaient emparés de moi. Maintenant proche d'elle, je devais résister pour ne pas céder à la tentation de l'embrasser ce qui me rongeait d'envie. “ Micah, je me disais la même chose. Mais à présent, je suis sûr de ce que je ressens. Fais-moi confiance, j'ai des sentiments pour toi et je suis réellement sincère. J'ai pris du temps pour m'en rendre compte, mais c'est toi que je veux. Je veux être celle que tu serreras dans tes bras, celle que tu embrasseras, celle que tu aimeras. Tout simplement, mais toi est-ce que tu le veux réellement ? ” Mon sourire en coin s'affichait de plus en plus sur mon visage au fur et à mesure qu'elle avançait dans ses paroles. Bien sûr que c'est ce que je voulais, ce que je n'aurais pas crus réciproque jusqu'à il y a quelques minutes. Mes yeux étaient figés dans les siens, et de ma main libre je lui remis une mèche derrière l'oreille, avant de la stabiliser sur sa joue. Après une courte pause où je n'avais cessé de la regarder, j'avança encore un peu plus mon visage du sien et l'embrassa, cette fois un peu plus longtemps. “ Et si ceci ne te suffit pas, je veux bien t'embrasser encore et encore pour que tu comprennes à quel point ma réponse est oui. ” dis-je après mettre légèrement éloigné d'elle. Tout ceci était bien beau mais il restait tout de même un point noir sur le tableau : Thomas, autrement l'ex petit ami de Jeneysia qui faisait un peu trop irruption dans sa vie ces derniers temps. Sauf que je ne répliquerais pas là dessus, pas maintenant. Je ne voulais pas gâcher ce moment mais si elle pense que c'est une point que l'on doit voir ensemble, je ne la contredirait pas là dessus. Je ne suis pas tellement quelqu'un de jaloux au fond, mais il y a tout de même certaines limites. J'ai confiance en elle, c'est certain, c'est plutôt en moi que je n'en ai pas. Je sais que sous l'effet de la colère il m'est souvent arrivé de faire certaine chose que je regrette aujourd'hui encore. Je saurais prendre sur moi, je l'espère.


__________________

❧ I don't quite know how to say how i feel
Those three words, are said too much, they're not enough. If i lay here, if i just lay here, would you lie with me and just forget the world. Forget what we're told, before we get too old. Show me a garden that's bursting into life. Let's waste time, chasing cars around our heads. I need your grace to remind me, to find my own. If i lay here, if i just lay here, would you lie with me and just forget the wold. Forget what we're told, before we get too old. Show me a garden that's bursting into life.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P. Jeneysia Irving-Clyde
    Admin

avatar

► MESSAGES : 249
► PSEUDO : (f)sunny.

► MY BEAUTIFUL LIFE
► MON CARNET D'ADRESSE:
► MY PLAYLIST: BECAUSE OF YOU → kelly clarkson
► MA CITATION: L'amour est incompréhensible. Quand on le voit chez les autres on est incapable de le comprendre, et encore moins quand il vous arrive.

MessageSujet: Re: → I WAS THERE IN THE MOMENT.    Ven 7 Jan - 0:27


Comment pouvons faire comprendre à celui qu’on aime. Que c’est lui, rien que lui qu’on veut. J’ai fais beaucoup d’erreur en m’engageant dans des relations, je n’avais pas assez confiance en moi et à la première occasion, je réagissais comme une garce. Alors que j’en étais pas une. C’était certainement pour ça que je ne voulais pas vraiment lui dire ce que je ressentais. Y avait cette peur en moi, cette peur qui me rongeait jour à près jour. Il ne me méritait pas, je n’étais pas assez bien pour lui. Il méritait vraiment quelqu’un qui est sur d’aimer, d’avoir confiance en cette personne. Alors que moi, je ne réagis plus de la même façon en étant en couple. Je deviens jalouse, peur qu’il me quitte. Je n’avais pas confiance en moi et ça tout le monde le savait. Pourtant, le faite que je l’ai embrassé. Ça ma fait prendre conscience que j’étais prête à tout pour qu’il m’aime en retour. Et j’espère vraiment qu’il me voudra près de lui. Pas pour toute la vie car on ne sait jamais ce qu’ils pourraient bien se passer. Et parfois, je me disais qui ne tente rien n’a rien, n’est-ce pas ? Et bien, j’ai tenté et maintenant, j’attendais de savoir sa réaction ou plus tôt ce qu’il allait faire. Soit il partirait, mais je ne pense pas, soit il m’embrasse en retour et j’espérais sincèrement que ce soit ça. Puis, il m’avait prit par la taille, on se regardait dans les yeux. Je me retenais de l’embrasser. Pourquoi j’avais autant envie de pouvoir de nouveau gouter à ces lèvres ? C’est surement la seule question que je ne pouvais répondre. C’était tellement évident que je ressentais quelque chose de beaucoup plus fort que de l’attirance. Je voulais qu’il soit mon petit ami rien de plus. Je voulais l’avoir rien que pour moi. Qu’il m’aime en retour. Faut que j’arrête de me répéter. À croire que les filles amoureuses sont tellement naïve et rêveuse. Puis, il approcha son visage du mien. Je sentais son souffle sur mon visage, ce qui me faisait légèrement frissonnée. Il me remit une mèche de mes cheveux derrière mon oreille avant de se rapprocher un peu plus pour m’embrasser. Je ne m’attendais certainement pas à ce geste, mais c’était ce que je voulais tout simplement. Je prolongeais bien évidement. Il avait duré un peu plus longtemps que celui d’avant. On se détachait quelque minute plus tard avant qu’il me dise « Et si ceci ne te suffit pas, je veux bien t'embrasser encore et encore pour que tu comprennes à quel point ma réponse est oui. » Il m’avait dit ça en s’éloignant de moi. Je souriais pendant quelque seconde avant de dire « Je n’ai pas exactement compris, tu peux recommencer ? » Avec un petit sourire au coin, je n’attendais même pas ça réponse que je me rapprochais de lui, comblant les quelques centimètres qui nous séparaient avant de l’embrasser et cette fois-ci tendrement pendant quelque minute avant de me détacher de lui. Je ne savais plus du tout quoi dire ou quoi faire. J’espérais juste que ça pourrait marcher entre nous et j’espérais juste que mon ex petit ami arrêterait d’être autant attiré par moi.

__________________

I'VE BEEN BRUISED AND I'VE BEEN BROKEN. CAN'T BELIEVE THA I PUT UP WITH ALL THIS PAIN. I'VE BEEN USED AND I WAS CHOCKING. ON THE PROMISE. I WOULD NEVER FALL AGAIN. 'Cause all I want is everything you're not. So go ahead and slam the door. 'Cause you can't shut me out NoI don't, I don't care what you say. 'Cause all I ready, all I really want Is everything you're not. Everything you're not, not, not.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: → I WAS THERE IN THE MOMENT.    

Revenir en haut Aller en bas
 
→ I WAS THERE IN THE MOMENT.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quel moment vous a le plus marque dans l'annee electorale USA?
» En ce moment à la télé...
» Un moment de déprime [Libre]
» Un petit moment de réconfort
» Mash sur direct 8 en ce moment

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► WHAT IF :: THE END :: nos bons souvenirs-
Sauter vers: