AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 William&Nana; je te veux, je t'aurais!

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: William&Nana; je te veux, je t'aurais!   Sam 1 Jan - 7:15


“ Quoi qu'il arrive j'arriverais
à t'avoir pour moi
et moi seule tu verras!. „

Il était 10h30 du matin, une jeune femme dormait paisiblement dans son grand lit à baldaquin. Elle était riche et le faisait savoir à qui voulait bien l'entendre. Elle se prenait pour une petite princesse mais personne ne lui faisait jamais aucune reproche car c'était plutôt une peste de princesse. Elle n'avait peur de rien et n'avais jusqu'à maintenant jamais eu froid aux yeux. Un fracas se fit entendre, elle sursauta, réveillée par le bruit. Elle dormait si bien! Son rêve était si merveilleux! Pourquoi avait-il fallut qu'on la réveille à ce moment ci? En ce moment son désir le plus précieux était de pouvoir dire que William-Daniel était son petit-ami sauf qu'il y avait un problème. Il était marié et il ne voulait pas d'elle. Dans son rêve il lui appartenait, il divorçait et laissais la garde de ses deux enfants à sa femme pour pouvoir s'occuper pleinement de Nana-Mary. Mais elle savait pertinemment que ce n'était qu'un rêve et que pour le moment c'était vraiment très mal parti pour que cela arrive réellement. Elle se leva et partit voir se qui avait bien pu la réveiller en trainant des pieds. Elle bougonnait, elle détestait quand on la réveillait même si ce n'était pas intentionnel. Elle n'était vraiment pas du matin et d'ailleurs c'était le moment de la journée où elle était méchante constamment.

Comme c'était à prévoir, la jeune femme n'était vraiment pas d'humeur. Elle était agressive et pas très agréable à vivre. Elle décida vers 21h30 de partir pour aller se dégourdir les jambes et surtout ne plus penser à rien. Elle marcha dans les rues un petit moment sans savoir où elle allait aller quand elle passa devant un bar. Elle regarda par les fenêtres si il n'y avait pas quelqu'un de son entourage ou tout simplement quelqu'un qu'elle connaissait. Et son vœu se réalisa. Assis à une table, seul, William-Daniel était entrain de boire un verre tout en lisant un livre. Quand elle regarda l'enseigne du bar elle se rendit compte que c'était son endroit préféré et qu'il passait beaucoup de temps ici quand il n'était ni au travail, ni avec sa famille. Maintenant il ne lui restait plus qu'à aller lui parler ce qu'elle fit sur le champ. Elle commanda un cocktail maison et demanda à ce qu'on la serve à la table où se trouvait Will. Elle alla directement s'installer en face de lui. Il ne leva même pas le bout de son nez. Elle du ouvrir la bouche pour attirer son attention.

« Bonsoir Dan! Tu n'es pas avec ta femme et tes mioches ce soir? »


Dernière édition par Nana-Mary H. Sparks le Sam 1 Jan - 9:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: William&Nana; je te veux, je t'aurais!   Sam 1 Jan - 9:44


Il devait être environ neuf heure trente du matin, je venais tout juste de me réveiller mais j'avais beaucoup de mal à ouvrir les yeux, nous avions la veille, fêté l'anniversaire de mon petit bout de chou. Il avait dix ans déjà! Que cela passait vite. J'ouvris enfin les yeux, le plafond était toujours le même, blanc et sans intérêt. Je tourna la tête du côté gauche, ma femme dormait paisiblement. On aurait dit un bébé. Elle était magnifique. Je me levai sans faire le moindre bruit et me dirigea directement vers la cuisine où se trouvait déjà ma fille. « Coucou Honey! Bien dormi? » Elle me murmura un petit oui et toi? Et partit dans sa chambre. Plus le temps passait et plus j'avais l'impression qu'elle me glissait entre les doigts. Nous avions toujours été très proches, dès qu'elle avait un problème elle venait me voir et je l'aidais à résoudre tout ses petits bobos mais elle grandissait et elle voulait surement prendre un petit peu plus d'indépendance. J'avais peur de la perdre alors je la laissais faire. Je voulais qu'elle fasse comme elle le sente et qu'elle vienne me voir quand elle en avait envie et si vraiment elle en avait besoin.

Je pris un bon café serré et pris le journal qui était posé sur la table. Je me demandais bien ce que pouvait faire mon fils en ce moment même. Après la soirée d'anniversaire qu'on lui avait organisé nous l'avions mis dans l'avion direction New-York avec son parrain pour une semaine. C'était son rêve, il nous en parlait pendant des heures et des heures depuis plus de deux ans. Je me souviendrais toujours la tête qu'il a fait quand il a vu les deux billets d'avion avec la destination New-York. Il était tellement heureux! Je me mit à sourire. Mon journal ne me servait pas vraiment à grand chose vu que je ne le lisais pas mais bon, c'était juste le fait de le lire. J'entendis des pas arriver, je leva la tête et vit ma femme, belle comme toujours me sourire. Un baiser sur les lèvres, puis un sourire et je partis prendre ma douche.

La journée avait passé à une vitesse folle! Je ne l'avais pas vu passée. Ce soir c'était un peu ma soirée solitaire. Je sortis donc. Je savais exactement où j'allais aller. Un bar pas énormément connu mais très confortable. Je m'y rendais presque toute les semaines quoi. Assis à une table dans le fond de la salle, je buvais un verre de whisky tout en lisant The Gun Seller de Hugh Laurie. Intéressant... Quelqu'un me tira de ma lecture. Je levai les yeux. C'était cette gamine qui n'arrêtait pas de me faire chier... Pour être poli... « Va jouer avec tes poupées petite fille et va t'amuser avec les gens de ton âge! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: William&Nana; je te veux, je t'aurais!   Sam 1 Jan - 13:46


“ Quoi qu'il arrive j'arriverais
à t'avoir pour moi
et moi seule tu verras!. „

« Va jouer avec tes poupées petite fille et va t'amuser avec les gens de ton âge! »

Petite fille? Elle se mit à sourire en entendant ceci. Elle aimait beaucoup quand il l'appelait comme ça. Cela lui montrait encore plus à quel point il était fait pour elle. Elle savait que quoi qu'il pouvait lui arriver il serait toujours là pour la protéger. Mais lui ne voulait rien entendre. Pourquoi ne se rendait-il pas à l'évidence? Elle était faite pour lui! Mais lui ne voyait que sa femme et ses enfants. Il ne pensait pas à Nana-Mary. Il ne voyait pas à quel point elle était malheureuse sans lui ou seulement en apparence en tous cas car tout le monde savait qu'elle ne savait pas éprouver de sentiment tel que la tristesse. Elle avait un cœur de pierre et était égoïste à un tel point que c'était rare qu'elle ait de vrais amis sur lequel elle pouvait compter. Il avait remit son nez dans son bouquin se qui la frustra au plus haut point. Elle allait répliquer quand le serveur ramena son cocktail. Il était plutôt mignon mais elle ne s'attarda pas plus sur lui. Elle le remercia avec un mince sourire, il lui rendit un sourire avec toutes ses dents. Apparemment lui était tomber sous le charme de Nana mais ce n'était pas réciproque malheureusement pour lui.Elle bu quelque gorgée de son cocktail pour se donner du courage et repartir à l'attaque. Quand elle reposa son verre sur la table elle le regarda intensément pendant un court instant puis elle ouvrit la bouche.

« Tu sais que tu es sexy quand tu lis! J'adorerais lire avec toi... »

En fait elle ne savait pas trop quoi dire. Pourtant elle avait répéter cette scène des millions de fois dans sa tête quoi que elle ne pensait pas qu'il allait lire mais il fallait qu'elle s'adapte à la situation. Elle n'avait pas le choix. Il ne ft même pas attention à sa remarque, il fallait qu'elle tape beaucoup plus fort. Qu'elle attire l'attention sur lui. Elle n'allait pas non plus monter sur la table et nous danser le French Cancan mais elle y était presque en tout cas. Elle lui arracha le livre des mains, pris soin de ne pas perdre sa page et le garda dans ses mains.

« Tu as peur de me regarder ou se livre est vraiment intéressant? Je sais que je te plais, je plais à chaque homme que je croise alors ne fais pas l'innocent! Je ne te demande pas de quitter ta femme, je te demande juste de coucher avec moi! C'est trop difficile à comprendre ou faut-il que je t'écrive un livre peut-être pour que tu puisses entendre ce que j'ai à te dire? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: William&Nana; je te veux, je t'aurais!   Sam 1 Jan - 14:04


Je savais qu'elle n'allait pas me lâcher. Elle faisait parti de ces filles qui se croyaient tout permis juste parce qu'elle avait de l'argent et parce qu'elle avait toujours tout eut étant gamine. C'était d'ailleurs pour cela que je n'avais pas tout donner à mes enfants. Je voulais qu'ils sachent la valeur de l'argent et qu'ils comprennent que dans la vie on avait rien sans rien. Quand à Nana-Mary elle, elle ne savait pas tout ça. Ces parents ne lui avaient surement rien appris étant jeune et c'était vraiment très regrettable. Elle devait surement beaucoup en souffrir même si elle ne s'en rendait pas forcément compte. Je la plaignais, elle me faisait presque pitié. Je dis bien presque parce que en attendant c'était moi qu'elle harcelait avec ses délires d'adolescente en chaleur et je commençais à en avoir par dessus la tête. Je remis mon nez dans mon livre et fit en sorte de faire comme si elle n'existait pas ce qui n'était pas bien difficile! Le serveur arriva avec son verre, et en plus elle buvait de l'alcool. A son âge! C'était vraiment pitoyable!

« Tu sais que tu es sexy quand tu lis! J'adorerais lire avec toi... » Je ne fis même pas attention à ce qu'elle venait de dire. C'était complètement stupide. Le seul effet que cela aurait pu me faire ça aurait été de me faire éclater de rire tellement elle était ridicule mais bon, il fallait être indulgent, elle était jeune et ne savait pas vraiment où elle mettait les pieds. Apparemment ce n'était pas les garçons qui lui manquaient mais niveau drague il fallait prendre des leçons! Je pensais que si je ne la calculais pas elle allait partir mais je me trompais, elle était vraiment coriace celle là! Elle n'allait surement pas me lâcher tant qu'elle n'aura pas ce qu'elle veut. Je ne savais pas vraiment bien ce qu'elle voulait d'ailleurs. Je savais qu'elle voulait coucher avec moi, mais je ne savais pas si cela était juste pour coucher avec un homme marié et plutôt âgé par rapport à elle ou si c'était par sentiment... Quoi que j'avais entendu dire qu'elle n'était pas très sentimentale comme fille donc bon...

Le livre me sauta des mains, je levais enfin les yeux vers elle. Elle avait un sourire cynique dessiné sur ses lèvres. Je n'avais qu'une seule envie à ce moment-ci c'était de lui foutre une baffe. Je pense qu'elle ne savais pas du tout ce que c'était. Ces parents ne lui en avait surement jamais mis. Quoi que je n'avais jamais levé la main sur mes enfants non plus sauf quand je m'amusais à me battre avec mon fils mais ce n'était pas du tout la même chose. « Tu as peur de me regarder ou se livre est vraiment intéressant? Je sais que je te plais, je plais à chaque homme que je croise alors ne fais pas l'innocent! Je ne te demande pas de quitter ta femme, je te demande juste de coucher avec moi! C'est trop difficile à comprendre ou faut-il que je t'écrive un livre peut-être pour que tu puisses entendre ce que j'ai à te dire? » Elle avait vraiment un problème. J'étais triste pour elle! « Tu sais petite. Ce n'est pas en forçant les gens que tu auras ce que tu souhaites. Cela a peut-être marcher jusqu'à maintenant mais ça ne marchera pas avec moi. Alors maintenant tu vas être bien sage, tu vas me rendre mon livre et tu vas retourné d'où tu viens! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: William&Nana; je te veux, je t'aurais!   Dim 2 Jan - 2:31


“ Quoi qu'il arrive j'arriverais
à t'avoir pour moi
et moi seule tu verras!. „

Il avait enfin levé les yeux vers elle. Ses beaux yeux noisettes qui la faisait immédiatement craqué dès qu'elle les croisait. Elle aurait payer cher rien que pour qu'il la regarde comme ça dans les yeux constamment. Elle aimait tellement ses yeux. Même si elle aimait tout chez lui, du moins ce qu'elle avait pu apercevoir en tout cas. Il lui adressa même la parole enfin! Elle était aux anges... Elle aimait sa voix, elle était tellement sexy à écouter. C'était un peu comme un doux chant... C'était mélodieux, harmonieux même. Elle était complètement sous le charme. Elle buvait ses paroles comme on boit de l'eau. Elle n'était pas amoureuse, elle ne savait pas ce que cela pouvait être mais elle savait que ce n'était pas de l'amour. Il était un peu comme son idole et elle voulait absolument qu'il soit seulement son idole à elle. Même si dans le plan qu'elle s'était monté dans la tête elle faisait semblant de juste vouloir coucher avec lui. Elle ne se doutais pas un instant qu'il aurait très bien pu le deviner vu comment elle s'acharnait sur lui. Selon elle pour coucher avec un homme il suffisait de lui bourrer la gueule, d'être habillé sexy et d'être provocante avec lui. Elle n'avait pas encore essayer sur William-Daniel mais elle avait le temps encore.

« Tu sais petite. Ce n'est pas en forçant les gens que tu auras ce que tu souhaites. Cela a peut-être marcher jusqu'à maintenant mais ça ne marchera pas avec moi. Alors maintenant tu vas être bien sage, tu vas me rendre mon livre et tu vas retourné d'où tu viens! »

Elle rêvait là où il était entrain de lui faire la morale! Il se prenait pour qui au juste? Son père? Elle ne voulait pas de ça elle! Elle voulait un homme un vrai! Pas un gentil petit papounet qui passe son temps à s'occuper des ses gosses et à leur faire la moral. Elle avait assez d'un père même si elle ne le connaissait pas vraiment en réalité. Elle connaissait mieux William que son père sa elle en était sure. Et pourtant ils avaient vécu plusieurs années dans la même maison mais il passait tellement de temps au boulot que cela avait été impossible d'avoir une vraie relation avec eux. Elle s'en fichait, elle était tellement habituer que cela ne lui faisait plus rien comparé à quand elle était petite.

« Si tu veux que je te rende ton livre il faudra coucher avec moi! »

Elle savait qu'elle était pathétique sur ce point là. Franchement pour un livre, coucher pour le récupérer elle savait qu'il n'allait pas le faire. Il était surement assez riche pour aller s'acheter le même livre de nouveau. Elle soupira puis lui tendit son livre qu'il prit avec un sourire triomphant. Elle ne savait pas comment s'y prendre avec lui. Il n'était pas comme toutes ses anciennes conquêtes. Il fallait qu'elle trouve un bon moyen et vite!

« Pourquoi est-ce que tu refuses? Je ne te plais pas? Je ne suis pas attirante? C'est seulement mon âge qui te dérange? Parce que jusqu'à maintenant jamais personne ne m'avait dis non comme toi tu le fais! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: William&Nana; je te veux, je t'aurais!   Dim 2 Jan - 2:45


« Si tu veux que je te rende ton livre il faudra coucher avec moi! » Elle plaisantait j'espère? Parce qu'elle pouvait toujours courir la minette. Jamais je ne coucherais avec quelqu'un pour un livre! Elle n'était vraiment pas très futée. Je me demandais ce qui pouvait bien la poussé à avoir un comportement comme celui-ci. Sérieusement, pourquoi était-elle comme ça? C'était vraiment triste... Je la regardais avec des yeux qui en disait long. Elle le remarqua vu qu'elle ne quitta pas des yeux mes propres yeux. Je n'allais surement pas baisser les yeux car cela aurait voulu dire qu'elle avait gagner et ce n'était surement pas ce que je voulais. Il fallait qu'elle comprenne qu'on ne pouvait pas tout avoir dans la vie et surtout pas avec le chantage. Je n'étais pas son père, ni ses anciennes conquêtes. Je ne ressemblais surement à aucune de ses connaissances et je ne voulais en aucun cas leur ressembler même si cela voulait dire que je devrais me la coltiner encore un bon moment.

Je devais avouer qu'au niveau de la détermination elle était très forte. Même moi je n'étais pas aussi patient et abandonnait très rapidement. Mais bon, peut-être allait-elle abandonner très vite vu que jusqu'à maintenant personne ne lui avait tenu tête. C'était pour elle un défi de savoir jusqu'où elle allait pouvoir tenir et malheureusement pour moi j'étais son cobaye. « Pourquoi est-ce que tu refuses? Je ne te plais pas? Je ne suis pas attirante? C'est seulement mon âge qui te dérange? Parce que jusqu'à maintenant jamais personne ne m'avait dis non comme toi tu le fais! » Comme je le disais personne ne lui avait jamais dis non. Était-elle bête ou le faisait-elle exprès?

« Pourquoi je refuses? Tu te fous de moi j'espère? Tu n'as toujours pas compris que j'avais une femme que j'aimais? Que j'avais deux merveilleux enfants que je ne pourrais trahir avec toi? J'ai une famille ma petite et je ne compte pas tout gâcher juste parce que mademoiselle à les hormones en ébullition. Trouve toi une autre proie et laisse moi tranquille! » J'aurais peut-être du y aller plus fort mais déjà j'attendais de voir si elle allait comprendre seulement ce que je venais de lui dire. J'avais l'intuition qu'elle faisait exprès de ne pas comprendre pour se convaincre elle même. Elle ne voulait pas croire que je n'étais pas libre pour elle et que je ne le serais. Accepter que je ne voulais pas d'elle serait une grande défaite pour elle et elle ne voulait absolument pas ça. Elle tenait surement à sa petite réputation de croqueuse d'homme mais je ne voulais pas faire parti de sa liste. Ma vie était parfaite et je ne voulais pas faire l'erreur de la gâcher.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: William&Nana; je te veux, je t'aurais!   Dim 2 Jan - 4:56


“ Quoi qu'il arrive j'arriverais
à t'avoir pour moi
et moi seule tu verras!. „

« Pourquoi je refuses? Tu te fous de moi j'espère? Tu n'as toujours pas compris que j'avais une femme que j'aimais? Que j'avais deux merveilleux enfants que je ne pourrais trahir avec toi? J'ai une famille ma petite et je ne compte pas tout gâcher juste parce que mademoiselle à les hormones en ébullition. Trouve toi une autre proie et laisse moi tranquille! »

Apparemment il l'avait mal pris. Elle comprenait très bien ce qu'il voulait dire mais ce qu'elle ne comprenait pas c'était qu'il soit autant attaché à sa femme et à ses enfants. Pour elle qui n'avait jamais eu de parents présent, voir un homme autant attaché aux siens lui fit mal au cœur. Cela la fit réfléchir un petit moment. Un blanc c'était installé entre eux. Elle le regardait sans vraiment le voir. Il avait abandonner son livre pour voir quel sera la réaction de la jeune femme. Pour le moment il ne se passait rien. Elle se demandait comment il pouvait autant aimer sa femme. On ne pouvait pas aimer autant une personne, d'accord, on pouvait aimer quelqu'un mais de là à ne pas la tromper... Pour Nana-Mary, l'amour rimait avec sexe. C'était vraiment dommage pour elle qu'elle ne comprenne pas ça. C'était aussi très frustrant qu'elle ne sache pas ce que c'était vraiment l'amour mais en attendant cela ne la ferait pas changer de plan.

« Je ne veux pas d'autre proie, je te veux toi! Et pourquoi parler de ta femme et de tes enfants, ils n'en seront rien je te le promets! »

Elle lui parlait droit dans les yeux en essayant de lui montrer qu'elle était sincère alors qu'elle ne l'était pas du tout. Son but était de cassé son mariage alors forcément qu'elle allait leur dire. C'était un peu dans l'ordre des choses. Elle savait ce qui l'attendait si cela se passait un jour. Elle s'était fait le film dans sa tête. Elle allait voir sa femme, lui disait qu'il la trompait depuis des mois avec elle et qu'il comptait la quitté pour elle. D'ailleurs elle pouvait toujours le faire maintenant, sa femme la croirait peut-être, elle divorcerait et Nana-Mary aurait William pour elle.

« Et si j'allais rendre visite à ta femme? Et si je lui disait que tu la trompes et que tu comptes la quitter pour moi, tu penses qu'elle me croirait? »

Elle voulait voir sa réaction, elle voulait voir ce qu'il allait lui dire. Elle ne se rendait pas compte qu'elle pouvait lui faire du mal en lui faisant ça. Elle pensait tellement à son propre bonheur qu'elle se fichait complétement de lui et de ce qu'il pouvait ressentir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: William&Nana; je te veux, je t'aurais!   Dim 9 Jan - 5:52


J'espérais qu'elle allait enfin comprendre. J'espérais vraiment que ce que je venais de lui dire allait la faire réagir et lui faire comprendre ce que j'essayais de lui expliquer depuis plusieurs semaines déjà. Je ne voulais pas d'elle, je ne voulais pas de sexe avec. Encore, devenir amis aurait pu se faire, mais de là à aller plus loin avec elle c'était carrément impossible. Elle était vraiment trop jeune malgré ses dix-huit ans. Elle avait bien dix-huit ans d'ailleurs? Je ne me souvenais plus vraiment et puis de toute façon cela m'importait peu. « Je ne veux pas d'autre proie, je te veux toi! Et pourquoi parler de ta femme et de tes enfants, ils n'en seront rien je te le promets! » Apparemment elle n'avait pas compris. Je la pensais un minimum réfléchie mais c'était perdu. Et puis bizarrement, je ne la croyais pas quand elle disait qu'elle ne le dirait pas à ma femme. C'était une petite garce qui ne savait pas éprouver de vrais sentiments. C'était vraiment triste. Je n'aurais pas aimer être à sa place franchement. J'éprouvai de la pitié pour elle, je me demandais ce qui avait pu rendre sa vie aussi fade, sans amour et sans ressentiments. « Ah parce que tu crois peut-être que je vais te croire quand tu dis que tu ne diras rien à ma famille! Tu m'as pris pour un con ou quoi? »

« Et si j'allais rendre visite à ta femme? Et si je lui disait que tu la trompes et que tu comptes la quitter pour moi, tu penses qu'elle me croirait? » Qu'est-ce que je disais, il fallait qu'elle passe son temps à faire chier les autres. C'était plus fort qu'elle. Il fallait qu'elle ruine la vie des autres pour que la sienne soit plus intéressante. Elle ne comprenais pas que ce n'était pas en me faisant des menaces qu'elle obtiendra quelque chose venant de moi. Je détestais cela le chantage et elle était mal partie si elle pensait que cela allait changer ma vision des choses. « Écoute Nana-Mary, tu peux me menacer autant que tu veux, tu n'auras rien, c'est pas le bon chemin. Ensuite, j'ai compris que tu me voulais pour toi et toi seule mais ce n'est pas en allant le dire à ma femme que cela changera quelque chose car elle sait déjà tout de toi. Je n'ai pas attendu que tu viennes me menacer pour lui dire qu'une gamine en chaleur me courait après. Bois ton verre et rentre chez toi, il est tard, c'est l'heure d'aller te coucher! Ton cerveau n'a pas l'air de bien suivre ce que je te dis alors va te reposer et va apprendre à bien te tenir avec les adultes. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: William&Nana; je te veux, je t'aurais!   Dim 16 Jan - 1:34


“ Quoi qu'il arrive j'arriverais
à t'avoir pour moi
et moi seule tu verras!. „

« Ah parce que tu crois peut-être que je vais te croire quand tu dis que tu ne diras rien à ma famille! Tu m'as pris pour un con ou quoi? »

Il pensait peut-être qu'elle était entrain de l'écouter? Enfin elle l'écoutait mais elle faisait semblant de ne pas comprendre. Elle se demandait comment il faisait pour lui résister. Elle se sentait pourtant irrésistible. Personne ne lui avait jamais dit non et le fait que cela arrive pour la première fois de sa vie la déstabilisait. Elle ne savait plus vraiment quoi faire pour arriver à ses fins et pourtant ce n'était que le début de son combat, ça elle le savait.

« Écoute Nana-Mary, tu peux me menacer autant que tu veux, tu n'auras rien, c'est pas le bon chemin. Ensuite, j'ai compris que tu me voulais pour toi et toi seule mais ce n'est pas en allant le dire à ma femme que cela changera quelque chose car elle sait déjà tout de toi. Je n'ai pas attendu que tu viennes me menacer pour lui dire qu'une gamine en chaleur me courait après. Bois ton verre et rentre chez toi, il est tard, c'est l'heure d'aller te coucher! Ton cerveau n'a pas l'air de bien suivre ce que je te dis alors va te reposer et va apprendre à bien te tenir avec les adultes. »

Il y avait été un peu fort quand même. Mais elle s'en fichait, elle savait qu'il l'aimait, la preuve! Il en avait parler à sa femme! Elle était heureuse d'apprendre qu'il pensait à elle et qu'il parlait d'elle même si c'était pour dire du mal. Il prononçait son nom, parlait de ce qu'elle faisait. Elle ne passait donc pas inaperçue dans sa vie et cela la soulageait. Elle était fière de savoir qu'elle le hantait et savait que son plan allait fonctionner quoi qu'il arrive.

« Je ne suis pas fatiguée et puis de toute manière je suis majeure! Et menace ou pas je sais que je t'aurais! »

Elle prit sa main dans la sienne qui était posé autour de son verre et la serra. Il la retira de suite mais elle vit dans ses yeux de la gène. Était-ce une gène positive pour elle? Elle aurait beaucoup aimer savoir mais elle ne dit rien.

« Je suis venue à pied et je n'habite pas à côté, tu pourrais me ramener? »

Cette idée lui était venue en un éclair, elle savait qu'il aurait pitié d'elle et qu'il aurait peur pour elle. Il aurait trop peur qu'elle se fasse agressé et donc il ne la laisserait pas seule dans la nuit. D'ailleurs elle allait lui faire la remarque.

« Tu ne voudrais quand même pas que je me fasse agressé dans la rue par je ne sais qui juste parce que tu auras refuser de me raccompagner! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: William&Nana; je te veux, je t'aurais!   Dim 16 Jan - 22:06


Je n'écoutais même plus ce qu'elle me disait, elle me gavait, j'en avais par dessus la tête. Je ne voulais même plus lui répondre. Je la regardais dépité, elle me faisait pitié vraiment... Sans que je m'y attende, elle me prit la main. Non mais elle se prenait pour qui au juste cette petite? Elle ne comprenait vraiment rien à rien! Je retira ma main de suite, je voulu dire quelque chose quand elle reprit la parole: « Je suis venue à pied et je n'habite pas à côté, tu pourrais me ramener? Tu ne voudrais quand même pas que je me fasse agressé dans la rue par je ne sais qui juste parce que tu auras refuser de me raccompagner! »

Je me disais aussi qu'elle avait quelque chose derrière la tête et comme par hasard elle me prenait par les sentiments. Elle savait que jamais je ne laisserais ma fille rentrée seule la nuit et donc elle avait très bien comprit que je ne la laisserais pas rentrée toute seule. Je n'avais vraiment pas envie de la raccompagner surtout qu'elle avait surement une idée derrière la tête. « Finis ton verre et on y va. »

Plus vite je la raccompagnerais plus vite je serais débarrasser d'elle. J'avalais le miens à une vitesse vertigineuse. J'avais déjà payer le serveur depuis longtemps et je ne comptais pas lui payer son verre. Elle pouvait rêver! Je rangea mon livre dans ma poche, heureusement qu'elle était assez grande pour l'accueillir. Et je me levai. Je mis ma veste en cuir, repoussa la chaise et commençai à sortir. Elle me suivait avec un sourire triomphant, que j'avais aperçu dans la vitre. « Ne cris pas victoire petite, je ne compte pas descendre de ma voiture pour te raccompagner jusqu'à ta porte. Et n'essaie pas de tente quelque chose pendant que je conduis sinon tu finiras sur le trottoir. »

J'ouvris la voiture, montai à l'intérieur, mis le contact. Elle s'installa sur le siège passager, referma la portière. Et nous voilà partit pour quelques minutes d'enfer... Je ne savais pas où elle habitait et j'espérais qu'elle allait me donner le bon chemin. Sinon je pense que j'allais vraiment me fâcher après elle et je pense que cela ne l'excitera pas du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: William&Nana; je te veux, je t'aurais!   

Revenir en haut Aller en bas
 
William&Nana; je te veux, je t'aurais!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je veux et j'aurais ! [PV Marcus]
» j' ai déjà la rolex, je veux le gronavionkivanavex
» Arrestation du chef de gang William Baptiste alias "Ti
» "Je veux qu'on rie...Je veux qu'on danse...Je veux qu'on s'amuse comme des fous !" [Julia]
» Duo Nana Mouskouri ,Charles Aznavour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► WHAT IF :: THE END :: nos bons souvenirs-
Sauter vers: