AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 ☞ smells like teen spirit

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: ☞ smells like teen spirit   Ven 18 Mar - 9:00


« YOU DON'T NEED TO ASK MY NAME TO FIGURE OUT HOW COOL I AM. » beckenridge, heather. ____________feat. troian bellisario

« Je sens des boums et des bangs Agiter mon coeur blessé L'amour comme un boomerang Me revient des jours passés À pleurer les larmes dingues D'un corps que je t'avais donné J'ai sur le bout de la langue Ton prénom presque effacé Tordu comme un boomerang Mon esprit l'a rejeté De ma mémoire, car la bringue Et ton amour m'ont épuisé »


© made by tumblr.



________D'origine Montréalaises, je m'appelle Heather Beckenridge. Je suis née le 25 décembre 1990, à Montréal, Québec et issu d'une famille de classe sociale beaucoup plus que modeste. Je suis actuellement statut civil, et je suis métier ou études. Compte tenu de mon histoire, je fais partie du groupe heartless.



✄ Qui es-tu ?

J'ai rien à dire :tirelalangue: Le code est code validé, Zephyr. HUNGRY EYES, 1*yo, Aude, Rhône-Alpes, présente 7jrs/7 en général. Ce forum est sublime, je ne pouvais pas passer à côté I love you J'ai une super idée de personnage, un peu genre Spencer Hastings mais en plus... Rock'n'roll, on va dire (a) Alors alors... Ça va, comme ça ? (a)
modèle by Marine.




Dernière édition par Heather Beckenridge le Ven 18 Mar - 9:19, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ☞ smells like teen spirit   Ven 18 Mar - 9:00




✄ Montréal veut connaître ton histoire.

i wanna be a billionaire
Nathanaël Beckenridge observa sa mère un instant. Elle jonglait entre son travail de serveuse et ses cours de management avec une facilité déconcertante. Du haut de ses neuf ans, le petit savait très bien ce que sa mère endurait. Son père était partit il y a désormais cinq ans, et il ne lui restait plus beaucoup de souvenirs de lui, ce qui n'était pas plus mal en un sens. Il se souvenait juste de sa mère, en larmes. Du haut du bar, il observa sa tutrice, surprise et choquée par les mains baladeuses d'un client, renverser volontairement son plateau du la tête dudit client. Le monde sembla s'arrêter de tourner, ou du moins semblait tourner au ralentit. « HASTINGS! » Olivia Hastings releva dignement la tête vers son patron, qui était furieux. « DEHORS! C'est même pas la peine d'espérer ta paie de ce début de mois, tu es virée! » Elle ne montra aucun signe de tristesse, elle était trop fière pour cela. Elle fourra son plateau et son tablier dans la main de celui qui venait de lui enlever la seule et unique paye qui aidait l'aidait à éduquer son fils. Elle attrapa la main de ce dernier et le traina dehors. Elle ne dit rien pendant tout le trajet, faisant la sourde oreille aux appels répétés de son fils. Lorsque la porte de l'appartement se referma sur eux, elle se lâcha, se laissa tomber à terre et fondit en larmes. En signe de consolation, Nathanaël la serra contre lui, posa sa tête sur la sienne. « Promis maman, plus tard, je suis millionnaire et on aura plus de problèmes. »

wild child, full of grace
Finalement, Nathanaël est arrivé à son but, et a tenu la promesse qu'il avait adressé à sa mère, même mieux qu'il ne le pensait : il n'était pas devenu, à vingt-cinq ans, millionnaire, mais multimillionnaire. Sauf que, malheureusement, ce fut bien des années après la mort de sa mère; oui, car celle ci finit par mourir d'un cancer lorsque son seul et unique fils avait l'âge de vingt ans. Lorsque le compte de ce dernier eu atteint des mille et des cent, il se trouva une femme et commencèrent à fonder une famille. Bien évidemment, leur union était basée sur l'argent, juste l'argent. Pas un gramme d'amour dans cette famille. « Heather, peux-tu me passer le sel s'il te plait ? » Heather avait cinq ans; et on s'adressait à elle comme si l'on parlait à une adulte. Et elle se devait d'avoir des conversations adultes et de se comporter comme tel. Par exemple, au restaurant, il lui était interdit de prendre un menu enfant. Ses réflexions devaient être réfléchies, et son langage soutenu. Et surtout : ne pas poser de questions, être la meilleure en tout. La petite fille modèle. La petite obéit, passant le sel à son géniteur. « Dis Papa, comment tu peux être aussi sûr que Dieu existe ? » Normalement, elle aurai dû dire; « Papa, comment peux-tu être sûr que Dieu existe ? » ou même, carrément ne pas poser la question. Les Beckenridge étaient catholiques-pratiquants, et cette question était à bannir. Dieu, il n'y avait aucune explication véritable, mais c'était naturel : il était là, et il existait. Nathanaël tapa du poing sur la table. « Heather ! »

losing my religion
« Si Dieu existait vraiment, ma vie ne serai pas de la merde comme elle l'est actuellement ! » Le cri de rage de la jeune adolescente, âgée de seize ans désormais, résonna dans tout le salon. Certains auraient pu croire à la crise d'adolescence, mais non. Dans sa tête, elle était parfaitement adulte, et ce depuis environ cinq ans. Elle, ce qu'elle voulait, c'était vivre les choses, les vivre vraiment. Elle avait l'impression que ses parents lui volaient sa vie, sa jeunesse. Elle en avait assez d'être la petite prodige du badminton et du tennis, la meilleur en cours et autres. La future grande décoratrice d'intérieur. Elle voulait être une adolescente normale, comme les autres. Si Dieu existait vraiment, il aurai bien pu lui offrir une vie meilleure, non ? Elle tapa des poings sur le mur, sous les regards sidérés de ses parents. Remettre en question l'existence du Père était inconcevable pour eux. Elle monta dans sa chambre, seul le bruit de ses pas accélérés sur le parquet et le bois de l'escalier se faisait entendre, suivit ensuite par un claque de porte. Mr Beckenridge réagit enfin, monta doucement les escaliers. Il se devait d'être calme et patient. Sa femme resta dans le salon, figée. Il arriva finalement devant la chambre de sa fille, essaya de tourner la poignée. Elle avait fermé la porte à clef, en plus ! « Heather ! Ouvres-moi cette porte immédiatement ! » Elle ouvrit, quelques affaires à la main. Il était tellement stupéfait de la voir avec ses vêtements qu'il la laissa passer, et elle se dirigea vers la cuisine, d'où elle sortit dans le jardin par la baie vitrée, vers la grange qu'elle avait réaménagé pendant son temps libre. « Heather! Que fais-tu donc ?! » Elle revint les mains vides, et remonta les escaliers afin d'aller chercher le reste. « Je déménage dans ma grange. Je prendrais un appartement lorsque j'aurai atteint la majorité. »

teenage dream
Cela faisait une semaine et quelques qu'elle avait passé ses dix-huit ans, le jour de Noël, nous étions donc début janvier. La rentrée, après les fêtes, l'avait épuisée et elle devait encore se rendre au travail, dans un petit café tranquille pas loin de son appartement. Elle était derrière le bar. Elle s'ennuyait. Puis, elle vit la tasse vide d'un client installé à quelques pas d'elle, lisant un livre, appuyé sur le comptoir. « Je vous ressers ? » Il enleva le bouquin de son visage, sortit de son monde. Leurs yeux se rencontrèrent, et, bizarrement, Heather sentit son cœur chavirer. Cela ne lui était jamais arrivé avant, et pourtant, des paires de yeux la fixant droit dans les siens, elle en croisait souvent. « Oui, merci. » Elle versa donc à nouveau du café dans la tasse de l'inconnu qui la remercia à nouveau, et bu une gorgée. « Vous voulez autre chose, avec ? » Après une vague hésitation, il ajouta, peu sûr de son coup. « Un rendez-vous ? »

Au final; sept mois, une vingtaine de rendez-vous, sans compter le temps qu'ils passaient ensemble sans vraiment que se soit des rencards, et ce qu'il devait arriver arriva : pour la première fois de sa vie, Heather tomba amoureuse. Il était son premier amour, sa première fois. Ils filèrent le parfait amour pendant un an et quelques et puis tout partit en vrille; on ne sait pourquoi. Elle n'était pas habituée, elle n'aimait pas ces périodes de disputes, surtout lorsqu'elles n'avaient lieu pour un rien. Et, suite à une engueulade à cause d'une simple histoire comme quoi Monsieur considérait que Heather était trop proche d'un ami à elle, ils décidèrent d'en arrêter là. Le monde semblait s'arrêter de tourner pour la jeune Beckenridge, mais elle était trop fière pour aller le voir, lui demander s'il l'aimait assez pour qu'ils puissent reprendre leur relation là où ils l'avaient laissée.

nothing else matters
Trois mois qu'il était partit, qu'il l'avait abandonné. Depuis, ce que voulait Heather, c'était ressentir les choses, les vivre réellement. Depuis trois mois, elle se sentait vide, comme une coquille vide. Tout ce qui était censé la faire sourire, pleurer, l'émouvoir, la rendre folle de rage, plus rien de lui faisait de l'effet. Elle n'avait pas versé une seule larme depuis qu'il était partit, mais des torrents de larmes. Autant ne pas les compter. Elle avait une étrange sensation; celle de ne compter pour personne, d'être un fantôme, juste un fantôme. Il aurai pourtant suffi qu'il revienne à ses côtés pour qu'elle ai l'impression d'exister pour quelqu'un, de compter pour quelqu'un. Il aurai suffit qu'il lui revienne, pour qu'elle se remette à sourire, qu'elle redevienne lumineuse et heureuse comme autrefois, c'était ainsi que l'on l'avait remarquée ses derniers mois: son bonheur inouï. À côté de lui, elle existait vraiment. Mais il n'était plus là, juste dans les rues de Montréal. Elle essaye de se reconstruire, mais ceci semble être plus difficile qu'il ne le semble.
modèle by Marine.




Dernière édition par Heather Beckenridge le Sam 19 Mar - 1:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ☞ smells like teen spirit   Ven 18 Mar - 14:31

    OH ! La belle Troian, très bon choix et bienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ☞ smells like teen spirit   Sam 19 Mar - 1:44

De même, MILA :loveeee: :loveeee: Merci I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ☞ smells like teen spirit   Sam 19 Mar - 2:00

Désolée du DP, mais j'ai fini :iiii: :ronde:
Revenir en haut Aller en bas
L. Soul Ever-Stone
    Admin ▬ MISS YOU why are you gone without me ?

avatar

► MESSAGES : 430
► PSEUDO : (f)sunny.

► MY BEAUTIFUL LIFE
► MON CARNET D'ADRESSE:
► MY PLAYLIST: AIRPLANES → b.o.b feat hayley williams
► MA CITATION: L'amour est fini quand il n'est plus possible de revenir en arrière.

MessageSujet: Re: ☞ smells like teen spirit   Sam 19 Mar - 3:02

    Excellent choix d'avatar et merci de ton inscription.
    Je te valides alors I love you

__________________

HATE ME, LOVE ME. Easy come, easy go. That's just how you live, oh. Take take take it all. But you never give. Should've known you was trouble. From the first kiss. Had your eyes wide open. Why were they open? Gave you all I had. And you tossed it in the trash. You tossed it in the trash, you did. To give me all your love. Is all I ever asked.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ☞ smells like teen spirit   Sam 19 Mar - 3:48

Hudgens :loveeee:
Merci I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ☞ smells like teen spirit   Sam 19 Mar - 7:42

    ton titre, ton avatar. I love you
    bienvenue ! ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ☞ smells like teen spirit   Sam 19 Mar - 8:13

Nirvana, powa! *sbaff*
Merci (a) Ton pseudo il tue tout :ohhhhhhh: :ohreineohroi: Et pis KStew I love you
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ☞ smells like teen spirit   

Revenir en haut Aller en bas
 
☞ smells like teen spirit
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Zelda Spirit Tracks
» The legend of Zelda : Spirit tracks
» Partenariat avec SPIRIT RPG
» lion king spirit of war
» Spirit world Cloth

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
► WHAT IF :: THE END :: nos bons souvenirs :: Anciens membres-
Sauter vers: